L’âge idéal pour investir dans l’immobilier ?

J’ai investi dans l’immobilier pour la première fois à l’âge de 22 ans.
Résultat, je vis de mes revenus locatifs depuis l’âge de 27 ans, grâce à la Méthode Larcher.

Vous souhaitez investir ?
Dites moi dans les commentaires pourquoi et quel est votre objectif ?

Vous avez déjà investi ?
Dites moi à quel âge et à quel niveau vous souhaitez développer votre patrimoine.


Fans d’immobilier bonjour !
Je suis Julien
Propriétaire bailleur
Agent immobilier
Conseiller en gestion de patrimoine
Et l’auteur de la Méthode Larcher.

Aujourd’hui Mon blog immobilier est dans le Zoo de Sydney en compagnie de Walli un jeune Kangourou.

Vous êtes vous déjà posé ces questions :
A quel âge doit on investir dans l’immobilier ?
Et est ce que l’âge a une réelle importance ?

2 cas de figure classiques que beaucoup de personne imagine :
•  Premièrement : Les banques prêtent difficilement aux jeunes (manque d’épargne et peu d’ancienneté dans leur emploi).
•  Deuxièmement : Pour les plus âgés, les banques ne prêtent que sur des durées courtes.

Et pourtant, un des premiers investisseurs que j’ai côtoyé à investi dans l’immobilier pour la première fois à l’âge de 51 ans.
Il a développé son parc très rapidement à l’aide de crédits immobiliers.
Et son patrimoine lui générait déjà des revenus biens supérieurs à son salaire.

Je me souviendrai toujours ce qu’il m’a dit : investi dans l’immobilier le plus tôt possible !

J’avais 20 ans, et ce jour là, j’ai eu un déclic.

Il m’a expliqué le concept d’un investissement locatif.
L’achat d’un bien immobilier à crédit, suivi de la mise en location pour payer toutes les charges :
•  Remboursement du prêt.
•  Impôts.
•  Travaux.
•  Assurances.
•  Frais divers et entretien.

Mais le plus intéressant, c’est quand les loyers sont supérieurs à toutes ces charges.

Vous créez de la trésorerie, des revenus supplémentaires.

Mais pour atteindre cet objectif, des étapes sont à respecter.

Je l’ai écouté et je suis passé à l’action !
J’ai réalisé mon premier investissement immobilier à l’âge de 22 ans.
Résultat, je vis de mes revenus locatifs depuis l’âge de 27 ans.

Aujourd’hui, je peux dire qu’il avait raison.
C’est pourquoi je vous donne le même conseil, en ajoutant une chose :
Faites le, judicieusement.
Faites le, avec la Méthode Larcher.

CONSEIL N°23

Investissez le plus tôt possible !
En suivant la Méthode Larcher.

METHODE LARCHER

 

Alors, à quel âge doit on investir dans l’immobilier ?

Il n’y a pas d’âge, le principal est de passer à l’action !

Votre réussite, ma fierté.

Vous souhaitez investir ?
Dites moi dans les commentaires pourquoi et quel est votre objectif ?

Vous avez déjà investi ?
Dites moi à quel âge et à quel niveau vous souhaitez développer votre patrimoine.

 

Que vous soyez débutants ou confirmés, nous y travaillerons ensemble, sur mon blog immobilier.com

C’était Julien, conseiller en gestion de patrimoine et l’auteur de la Méthode LARCHER.

 

71 Commentaires

Laissez un commentaire :
Votre adresse email ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

71 Commentaires

  1. axel
    axel le 02 avril

    bonjour julien,

    pour ma part, j’ai commencé à investir à l’age de 22 ans dans un studio que je loue à une étudiante.
    suite à un héritage, je voulais faire autre chose de cet argent que de le laisser à la banque. (achat cash)
    j’ai écouté mon père qui me disait toujours, qu’il fallait investir dans la pierre le plus tôt possible. je me suis alors lancé sans pur autant m’être informé sur l’investissement locatif. je voulais juste placer cet argent afin qu’il me rapporte un revenu complémentaire immédiatement.
    j’ai visité le studio, il me plaisait, bien placé, très lumineux… et c’est après que j’ai su que le propriétaire divorçait. j’ai pu poussé le prix à la baisse et avec un peu de forcing, cela à été accepté.
    1 mois après la signature de l’acte, il était repeint meublé et loué!!

    C’est quelques semaines plus tard, alors que je surfais sur le net en quête d’informations sur l’immobilier et notamment l’investissements locatif que cette envie de changer ma vie m’est venu. j’ai alors regardé plusieurs blogs, vidéos, eBook et j’ai réalisé qu’au final j’avais plutôt bien acheté mon studio (peut être la chance du débutant).
    aujourd’hui, je suis a la recherche d’un nouvel investissement locatif, mais cette fois le crédit immo s’impose, je recherche un financement à 110%.

    Mon but est de développer mon parc immobilier et devenir indépendant financièrement, quitter mon boulot afin de gérer mes investissements et profiter de la vie.
    J’aimerais faire de la division de lot, acheter un ou plusieurs immeuble, faire de l’achat revente… Bref, je suis plein d’ambition et crois vraiment que je peux changer ma vie et si j’y arrive, tu n’y seras pas pour rien Julien!

    Répondre à axel
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 04 avril

      Bonjour Axel

      Nous avons commencé au même âge c’est déjà un signe pour ton avenir. 😉

      Ton père t’a donné un très bon conseil, le même que j’avais reçu il y a quelques années par un des premiers investisseurs à succès que j’ai côtoyé.
      Investir le plus tôt possible dans la pierre !

      Tu as eu une très bonne réaction, faire travailler son argent est toujours mieux que de le laisser dormir.
      Même pour ton premier achat immobilier sans expérience, tu as respecté des critères importants, emplacement, luminosité, négociation.

      J’aime beaucoup ta phrase, 1 mois après la signature de l’acte, il était repeint meublé et loué!!
      Pas de perte de temps ! Parfait !

      Tu as entrepris la bonne démarche pour vivre de ton patrimoine immobilier.
      Te former un maximum sur l’investissement locatif ou l’immobilier est la seule façon de faire la différence entre :
      – Les investisseurs qui placent leur argent dans l’immobilier.
      – Et les vrais investisseurs qui gagnent de l’argent grâce à l’immobilier.

      Cette fois tu cherches un crédit à 110%, parfait !

      En lisant ton dernier paragraphe, j’ai l’impression de m’entendre parler il y a quelques années en arrière.
      Et oui j’avais le même objectif que toi lors de mon premier investissement. 🙂
      Tu connais la suite… 😉

      Ton ambition te mènera où tu désires.
      Tout est possible !
      Il y a toujours une solution.

      Ce sera un grand plaisir de contribuer à ta réussite. 🙂

      Répondre à Julien
  2. Max
    Max le 03 avril

    Bonjour Julien,

    Merci pour cette vidéo.
    J’ai 27 ans et je fais de l’investissement locatif depuis 3 ans maintenant. Ca se passe très bien et je vais dans ton sens, plus on commence tôt, mieux c’est ! J’ajoute que pour maximiser le rendement locatif, il faut aussi savoir détecter les bonnes affaires. Pour cela il y a des tas de techniques mais pour trouver les bien sous-évalués il y a un outil que j’utilise à fond: lepetitcoinimmobilier.fr
    Ce site va chercher pour toi sur leboncoin.fr et seloger.com et t’avertit en temps réel quand une nouveauté tombe. C’est comme ça que j’arrive à être le premier à répondre aux annonces sous-côtées qui partent très vite et à passer avant tout le monde.

    Dans l’attente de ta prochaine vidéo !

    Max

    Répondre à Max
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 07 avril

      Bonjour Max

      Effectivement savoir détecter les bonnes affaires est essentiel. L’alerte e-mail est un bon moyen de se positionner dans les premiers, ce qui fait souvent la différence.

      Les prochaines vidéos arrivent !

      A bientôt.

      Répondre à Julien
      1. Chahines
        Chahines le 27 mai

        Bonjour Julien j’ai 24 ans et souhaite investir dans l’immobilier. Mais voilà je ne sais pas ni ou etpar quoi commencer, quelques conseils de toi ne serait pas de refus.

  3. Nicolas
    Nicolas le 06 avril

    Bonjour,

    Je suis passé à l’action à 26 ans dans l’achat d’une place de parking.

    Je compte bien accélérer et en avoir une petite dizaine d’ici quelques années.

    Mon objectif est que ma trésorerie dépasse mon salaire.

    Répondre à Nicolas
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 07 avril

      Bonjour Nicolas

      Les places de parkings sont de très bons investissements, pour la rentabilité, la sécurité, le peu d’entretien et un prix accessible pour toutes les bourses.

      Une petite dizaine d’ici quelques années est tout à fait faisable.

      Tu te donnes combien d’années pour dépasser ton salaire ?

      Répondre à Julien
  4. Stephane
    Stephane le 07 avril

    Salut Julien,

    Moi c est Stephane, 33 ans, jusqu a présent je faisais pas mal d auto construction et revendais au bout de quelques années pour réaliser une plus-value très confortable.

    Je fais désormais depuis 6 mois de l investissement locatif et mon premier immeuble m apporte une rentabilité de 20%. J ai pu en effet négocier le prix d achat de 30% a la baisse car j été fasse a un vendeur pressé qui n avait plus de crédit sur son bien et il y avait un excellent potentiel (création d un logement supplémentaire)

    Je reste a disposition pour ceux qui aurait besoins de précision ou souhaite obtenir des astuces…

    Bonne journée a tous !

    Stephane

    Répondre à Stephane
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 15 avril

      Salut Stéphane

      L’auto construction est un très bon moyen de réaliser une plus-value et une rentabilité très élevées, mais ce n’est pas donné à tout le monde, félicitation !

      Maintenant que tu fais de l’investissement locatif, tu verras que faire appel à des entreprises pour les travaux est un atout indéniable et pour plusieurs raisons.

      En tout cas, 20% de rentabilité, je te dis à nouveau félicitation !

      Répondre à Julien
  5. Freddy
    Freddy le 08 avril

    Bonjour

    Merci pour votre blog, je viens de télécharger votre guide c’est vraiment extraordinaire ce que vous révélez. Dailleur je vais immediatement commencer la prospection pour metre cela en pratique.

    Cordialement.

    Répondre à Freddy
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 15 avril

      Bonjour Freddy

      Je suis ravi que mon guide vous plaise.

      Je vous dis à bientôt pour les prochains.

      Bonne prospection.

      Répondre à Julien
  6. Axel
    Axel le 04 mai

    bonjour Julien

    il est clair qu’il faut investir le plus tôt possible! j’ai eu la chance d’avoir commencé à investir à 22 ans, mais un aussi jeune age peut poser des soucis malheureusement car les AI et les vendeurs nous prennent pas trop au sérieux et c’est un peu handicapant, il faut se battre dès le début pour se faire entendre et comprendre, afin de leur montrer qu’a 20 ans on sait déjà de quoi on parle et ce que l’on veux.

    Répondre à Axel
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 05 mai

      Bonjour Axel

      C’est tout à fait ça !

      j’ai commencé à investir à 22 ans comme toi et j’ai vécu la même chose face aux vendeurs, agents immobiliers, banquiers, notaires, artisans et autres intervenants.

      Mais le manque de crédibilité s’arrête instantanément, dès que :
      – Tu t’exprimes avec le bon vocabulaire.
      – Tu emplois les bons termes.
      – Tu connais le milieu et tu le démontres.

      Et après ça, au final, cet « handicap » du très jeune âge devient en fait une force !
      Pourquoi ?

      Tous ces intervenants se disent :
      – A son âge il connait déjà beaucoup de choses.
      – Il maitrise son sujet.
      – Il a pu faire tout ça.
      – Il pourra donc faire encore plus prochainement.

      Et ils ont raison ! 😉

      La crédibilité et la confiance s’installent plus rapidement et facilitent les futurs échanges.

      Ton horizon commence à bien se profiler Axel !

      Répondre à Julien
  7. Adam T
    Adam T le 21 mai

    Il n’y a vraiment pas d’âge pour investir dans l’immobilier, après il est certain qu’un senior aura davantage de moyens financiers qu’un jeune investisseur, de toute évidence. Il faut simplement garder la tête sur les épaules, être sérieux et avoir un minimum de connaissances théoriques.

    Répondre à Adam
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 21 mai

      C’est vrai, les connaissances sont indispensables pour être un bon investisseur, quel que soit l’âge.

      Avantages dans tous les cas :
      – Les moins jeunes ont effectivement plus de moyens financiers.
      – Les jeunes ont une possibilité d’emprunter sur des durées plus longues.

      Répondre à Julien
  8. Thomas
    Thomas le 02 juin

    L’expérience est importante dans l’immobilier, un jeune fera des erreurs qu’une personne de 50 ans par exemple ne fera pas, et c’est bien normal, c’est en faisant des erreurs qu’on apprend.

    Et en effet, la durée d’emprunt peut être plus longue pour les jeunes, c’est un avantage considérable.

    Répondre à Thomas
  9. jean-claude
    jean-claude le 15 juillet

    Bonjour Julien,

    Merci pour tes conseils, et la présentation claire et dynamique de ton expérience immobilière.
    Mon cas est particulier, puisque mon père s’est impliqué (gérant) dans 2 SCI depuis une vingtaine d’années, sans stratégie particulière, ni volonté de développement.
    Cette année, sur mes conseils, il a accepté de procéder à une donation-partage de ses parts des 2 SCI.
    Je suis donc maintenant associé à 50% et cogérant d’une SCI propriétaire de 1000 m2 de bâtiments industriels neufs, et bientôt associé à 75% d’une SCI propriétaire d’un bâtiment ancien (1965) de 1800 m2 d’entrepôt, et 400 m2 de bureaux, vétuste mais très sain, et surtout adapté à d’intéressantes évolutions.
    Vivre de ces seuls revenus me plairait beaucoup, mais le succès dépend de la chronologie des actions à entreprendre.
    Une fois ce patrimoine valorisé et loué dans sa nouvelle formule, je souhaite aussi développer les stratégies immo que tu décris dans ton site (transfo garages, etc)
    Pour le moment, j’ai seulement été étonné de l’accueil des banques, avec l’annonce d’un tel patrimoine ….
    Souvent marginaux dans les stratégies immobilières, les bâtiments industriels et commerciaux permettent à mon sens une meilleure rentabilité, plus de simplicité qu’en locatif résidentiel, et moins de turn-over (bail 3/6/9).
    Bon, je n’en suis qu’au début, j’ai encore beaucoup à apprendre, mais je trouve ce sujet riche et passionnant !

    Répondre à jean-claude
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 15 juillet

      Bonjour Jean-Claude

      C’est toujours un plaisir de partager mon expérience et encore plus d’accueillir celle des autres sur mon blog.

      Ta situation est très intéressante et présente un fort potentiel.

      Tu peux atteindre ton but assez rapidement, mais attention ne te précipite pas.
      Tu dois bien prendre le temps de tout calculer pour évaluer le potentiel de chacun de tes bâtiments afin de réaliser le meilleur projet.

      Tu dois également être vigilant vis à vis de tes associés dans chaque SCI, votre responsabilité est indéfinie et conjointe.

      Je comprends ton étonnement après cet accueil des banques, mais en fait leur réaction s’explique :
      Avant de regarder la rentabilité, le banquier regarde la sécurité et la pérennité d’un projet, et le résidentiel apporte beaucoup plus de garanties que les bâtiments industriels et commerciaux.

      Mais tu as un superbe outil de travail et les possibilités sont nombreuses !

      N’hésite pas à nous faire part de l’évolution de ton projet, c’est effectivement riche et passionnant ! 🙂

      Répondre à Julien
  10. jonathan
    jonathan le 24 juillet

    bonjour Julien,
    merci à toi pour ce que tu fais c’est génial 🙂
    je voudrez savoir ce que tu pense de mon cas:
    voilà je suis actuellement chez pole emplois donc impossible pour moi faire un crédit (si tu as une solution je suis preneur), mais j’ai un apport de 20 000 euros, donc si je suis tes conseils il vaudrait mieux pour moi de rechercher un garage, un grenier, des combles etc à rénover plutot qu’un appartement ?
    crois tu vraiment qu’il est possible avec cette somme de trouver un bien et de pouvoir le rénover ?

    Répondre à jonathan
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 24 juillet

      Bonjour Jonathan

      Ta motivation et ton ambition sont tout à fait louables, sans mauvais jeu de mots. 😉

      J’adore les gens ambitieux !

      Cependant, la Méthode Larcher préconise la sécurité pour tout type d’investissement.
      Je ne pense pas que ce soit judicieux d’envisager un investissement immobilier du moment que tu es chez pole emploi.
      Je te recommande dans un premier temps, de stabiliser ta situation professionnelle.
      Ensuite tu pourras penser à investir en toute sécurité en suivant les conseils de la Méthode Larcher.

      il vaudrait mieux pour moi de rechercher un garage, un grenier, des combles etc à rénover plutot qu’un appartement ?
      crois tu vraiment qu’il est possible avec cette somme de trouver un bien et de pouvoir le rénover ?

      Si malgré tout, tu souhaites vraiment investir dans l’immobilier, un studio, des combles ou un garage risquent d’être trop onéreux.

      Une place de parking serait plus abordable, la rentabilité est très correcte et tu apprendras énormément de chose.
      >> Regarde l’interview de Julie.

      Ceci étant dit, n’oublie pas la préconisation de la Méthode Larcher.

      A bientôt.

      Répondre à Julien
  11. Modou
    Modou le 13 août

    Bonjour Mr Larcher je suis actuellement étudiant en BTS électrotechnique , j’ai 19 ans et je travail de temps en temps pendant les vacances . Lorsque mon salaire arrive j’ai tendance à dépenser sans me rendre compte, mais mon père m’a dit d’investir dans l’immobilier car c’est une bonne affaire. Mais comme je m’y connais pas trop je voudrais avoir des conseil , mais est ce que c’est pas trop d’investir à mon âge

    Répondre à Modou
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 17 août

      Bonjour Modou

      Ton père à raison, investir dans l’immobilier est une décision très judicieuse, pour améliorer le présent et bien préparer l’avenir.

      Se lancer le plus tôt possible apporte des avantages considérables, pour autant la prudence reste de mise.
      La Méthode Larcher ne recommande jamais d’investir si l’état d’esprit n’est pas en concordance avec cela.

      Tu as 19 ans et pour le moment tu souhaites dépenser l’argent que tu gagnes plutôt que de l’investir, c’est tout à fait normal !
      L’envie d’investir n’arrive pas au même âge chez tous les entrepreneurs.

      Le jour où ça t’arrivera tu le sentiras de suite, ne force pas les choses, ça viendra naturellement et ce jour là tu pourras t’y consacrer pleinement.

      En attendant, si l’immobilier t’intéresse tu peux visionner de temps en temps des vidéos et lire quelques articles, peut être que la passion naîtra plus tôt que prévue. 😉

      Dans ce cas, n’hésite pas à poser tes questions dans les commentaires sous chaque article.
      Je réponds toujours avec plaisir. 🙂

      Répondre à Julien
  12. marjo
    marjo le 07 septembre

    Bonjour Julien,

    Pour ma part, il y a des zones d’ombre que je ne comprend pas très bien dans l’investissement locatif.
    Comment fais-tu pour avoir plusieurs investissements locatifs (donc plusieurs crédits) sans dépasser ton taux d’endettement?

    Je prend mon exemple :
    J’ai acheté ma résidence principale avec mon conjoint, on arrive à un taux d’endettement à 20%.
    J’aimerai maintenant faire un investissement locatif dans un studio sans mon conjoint qui a d’autres projets, et j’arriverai au 33% d’endettement.

    Les 2 crédits seraient sur 25ans, donc je ne comprend pas comment tu peux avoir plusieurs appart en location au bout de 5 /7 ans et que les banques acceptent ?
    Merci pour ton éclaircissement et pour ce blog très bien fait

    Répondre à marjo
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 09 septembre

      Bonjour Marjo

      Ta question est pertinente et très intéressante !

      Tu abordes un point crucial pour un investisseur qui souhaite développer son parc immobilier.

      Comment ne pas être bloqué et pouvoir emprunter encore et encore ?
      Tout commence par le premier achat, il faut absolument réaliser une bonne affaire et prendre une durée de crédit longue afin de dégager un cash flow positif qui rassurera le banquier et surtout qui évitera d’approcher les 33% d’endettement.

      Dans l’article les 2 incontournables du premier investissement immobilier je dis :
      Avant de réaliser votre premier investissement locatif, pensez au deuxième !

      C’est exactement ça, autrement tu risques d’être bloqué et de penser comme beaucoup qu’il n’est pas possible d’acquérir de nombreux biens immobiliers.

      Ensuite, il y a un autre point très important : la résidence principale.
      C’est le passif le plus lourd, celui qui freine le plus l’ascension des investisseurs.

      je ne comprend pas comment tu peux avoir plusieurs appart en location au bout de 5 /7 ans et que les banques acceptent ?

      Les 2 points de base sont :
      – Réaliser uniquement des bonnes affaires.
      – Une résidence principale peu onéreuse (du moins au début).

      Autour de ça, tu dois avoir une stratégie d’investissement adéquate.
      – Type de bien.
      – Choix du bien.
      – Négociation.
      – Type de prêt.
      – Gestion.
      – Statut juridique.
      – Fiscalité.
      – Etc…

      Tous ces points sont abordés en détails dans la Méthode Larcher.

      N’hésite pas à poser tes questions dans les commentaires sous chaque article, je réponds toujours avec plaisir. 🙂

      Répondre à Julien
  13. Juliette
    Juliette le 09 septembre

    Bonjour Julien,

    Merci pour ce blog clair et explicite !
    J’ai 44 ans et je souhaite faire mon premier investissement locatif (mieux vaut tard que jamais…). J’ai rencontré 3 banques pour évaluer le montant du prêt et ma capacité d’endettement. A ma grande surprise, j’ai obtenu des réponse très variées et peu réalistes. J’ai bien compris qu’ils avaient des produits à vendre mais comment faire pour évaluer mon budget en toute objectivité ?
    Je vous remercie de vos conseils.

    Répondre à Juliette
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 09 septembre

      Bonjour Juliette

      C’est loin d’être tard 44 ans pour votre premier investissement locatif !

      Le premier investisseur que j’ai côtoyé a investi dans l’immobilier pour la première fois à 51 ans et son évolution a été fulgurante !
      Vous pouvez être rassuré tout de suite. 😉

      comment faire pour évaluer mon budget en toute objectivité ?

      En général, Les banques prennent en compte 70% des loyers du futur bien qu’elles additionnent à vos revenus.
      Ensuite, elles déduisent vos crédits en cours (résidence principale) et le montant approximatif du nouveau prêt.
      Au final, la somme obtenue permettra de déterminer le montant maximum des mensualités de ce prêt, c’est à dire 33% de cette somme.

      Maintenant, vous commencez à voir les nombreuses possibilités en matière d’emprunt.

      C’est pourquoi je précise dans l’article la meilleure banque pour votre prêt immobilier qu’il faut présenter son dossier à plusieurs banques et
      « qu’en agissant ainsi, vous serez surpris de la diversité des conditions que vous obtiendrez pour une même demande ».

      Donc n’hésitez pas à multiplier les demandes.

      Quelles propositions avez vous reçues de la part de ces banques ?

      Répondre à Julien
  14. Maison à vendre Nîmes
    Maison à vendre Nîmes le 28 septembre

    Bonjour,
    Je partage parfaitement l’avis qu’investir jeune est un facteur clé pour réussir dans l’immobilier. C’est avant tout une activité à long terme. Il y a juste quelques notions à maîtriser, mais avec des bons conseils et un peu d’ambition, cela devrait le faire.

    Répondre à Maison
  15. Emilie
    Emilie le 20 novembre

    Bonjour,

    Je suis d’accord avec vous Julien, il n’y a pas d’âge pour investir dans la pierre le plus tôt est le mieux. J’ai acheté des parts sur une plateforme de crowdfunding immobilier parmi tant d’autres… J’aime bien le concept du ticket d’entrée très bas… quand mon fils aura 18 ans il percevra comme ça des revenus locatifs de plusieurs biens. Sans avoir eu besoin de mobiliser toute ma capacité financière. Après je suis d’accord que la plus belle opération reste celle ou le loyer rembourse l’intégralité de l’emprunt plus parfois un bonus…

    Bonne continuation Julien et merci pour vos conseils.

    Emilie.

    Répondre à Emilie
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 20 novembre

      Bonjour Emilie

      Le crowdfunding (financement participatif) est une façon de placer son argent dans l’immobilier.

      Un des gros avantages est le ticket d’entrée assez faible, à partir de quelques centaines d’euros.

      Toutefois, cela ne reste qu’un placement de diversification.

      Répondre à Julien
  16. Alexandre
    Alexandre le 20 novembre

    Bonjour Julien,

    J’ai finis mes études supérieur il y à un an de cela, à la suite de ca je suis partis en Australie et je suis revenu avec un petit capital (2000 euros). Je viens d’obtenir mon premier job à Paris (1850e net). Je demande si avec cela je suis en position de pouvoir investir dans l’immobilier ?
    Car je souhaite à moyen long terme générer des revenus passif. Peux tu me conseiller un livre essentiel pour démarrer (sur internet il y à trop d’informations et il est difficile de faire la part du vrai et du faux).

    Merci par avance

    Alex

    Merci de ta réponse par avance 🙂

    Répondre à Alexandre
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 25 novembre

      Bonjour Alexandre

      Tu as choisis une destination très intéressante, j’adore l’Australie ! 🙂

      Je te confirme qu’avec un salaire mensuel net de 1 850 € tu peux largement investir dans l’immobilier.
      L’idéal est d’avoir un CDI.

      2 000 € d’épargne est effectivement un peu juste, mais c’est un début et toujours mieux que 0.
      Continue de mettre de l’argent de coté pour ta crédibilité aux yeux des banques.

      Peux tu me conseiller un livre essentiel pour démarrer

      Concernant l’investissement locatif, tu apprendras des choses très intéressantes dans ce livre.

      Pour aller plus loin, n’hésite pas à poser des questions. 🙂

      A bientôt.

      Répondre à Julien
      1. alexandre
        alexandre le 25 novembre

        Merci Julien pour ta réponse, concernant le cash, quel est le minimum requis selon toi (je sais que c’est subjectif mais c’est pour me donner un ordre idee).

        Merci pour tes conseils, je vais aller acheter le livre que tu m’as conseillé.

        ps: l’australie c’etait génial 😀

      2. Julien Larcher
        Julien Larcher le 25 novembre

        Avec plaisir Alexandre. 🙂

        Le but d’avoir de l’épargne est de démontrer aux banques ton sens de la gestion.

        C’est pourquoi la somme doit être proportionnelle à ton salaire, à ton ancienneté dans le monde du travail et plus généralement à ta situation.

        Quand on est jeune et pour réaliser un premier petit investissement locatif, il faut pouvoir justifier au minimum
        5 000 € d’épargne.
        Et comme ton salaire est plutôt sympa pour un premier travail, il serait bien que tu aies un peu plus d’épargne avant de présenter une demande de prêt immobilier.

        Il faut également que tu aies un peu d’ancienneté pour faire une demande de prêt, donc tu as encore le temps d’épargner un peu. 😉

        Tu me diras ce que tu penses du livre, il devrait te plaire.

        Quand étais tu en Australie ?
        J’y vais régulièrement, la prochaine que tu y vas,
        contacte moi ! 🙂

        A bientôt.

      3. alexandre
        alexandre le 25 novembre

        Merci pour ces explications ! Ca va me laisser un peu de remps pour me former !
        J’y etait dans le cadre d’un WHV (je sais pas si tu connais), mais n’hésite pas à me contacter par mail j’adore partager mes aventures australienne 🙂

      4. Julien Larcher
        Julien Larcher le 25 novembre

        C’est toujours avec plaisir. 🙂

        Je connais effectivement le WHV, mais je ne peux plus y prétendre. 😀

        Je t’envoie un petit mail pour parler de tes aventures. 😉

        A bientôt.

  17. Jean
    Jean le 14 mars

    Salut,

    Je souhaite investir dans un studio dans les jours à venir ! Cela me sera d’une grande aide afin de terminer mes études. Merci.

    Répondre à Jean
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 16 mars

      Avec plaisir Jean. 🙂

      Répondre à Julien
  18. Maxime
    Maxime le 18 mars

    Bonjour,

    Je souhaite investir dans ma région d’origine : les Ardennes et plus précisément à Charleville Mézières. Quels conseils me donneriez vous pour mon futur bien dans cette région? J’ai environ 15000€ d’apport. Je souhaite commencer par un petit logement destiné à un étudiant.
    Je vis actuellement en Ile de France pour mon travail et je rentre fréquemment dans les Ardennes.
    Cordialement,

    Maxime

    Répondre à Maxime
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 25 mars

      Bonjour Maxime

      Commencer par un petit investissement locatif est toujours un bonne stratégie lorsqu’on souhaite aller loin.
      Cela évite d’être bloqué auprès des banques pour les futurs investissements.
      Donc je valide votre choix pour un petit logement destiné aux étudiants.

      Vous prenez également la bonne décision en choisissant votre région d’origine pour investir.
      Vous la connaissez bien, c’est essentiel avant d’investir !
      CONSEIL N°3 de la Méthode LARCHER
      Investissez exclusivement en territoire connu !

      Maintenant, attention à la distance, si vous rentrez fréquemment dans les Ardennes c’est parfait, autrement la gestion à distance peut être compliquée.
      >> 3 Clés pour gérer à distance.

      Quels conseils me donneriez vous pour mon futur bien dans cette région?

      Téléchargez gratuitement tous les conseils de la Méthode LARCHER sur la page « CONSEILS IMMOBILIERS » en cliquant ici.

      Répondre à Julien
  19. Julien
    Julien le 01 juin

    Bonjour,

    Nous sommes un jeune couple Belge qui souhaite réussir dans la vie.

    Ma compagne à 25 ans et moi j’ai 30 ans, nous avons acheté notre résidence principale il y a 3 ans, nous remettons 650€ par mois pour le prêt. Nous avons tout les 2 un CDI avec comme salaire 1250€ et 1610€. Et un prêt voiture de 300€.
    J’ai également 10.000€ de coté sur mon compte.

    J’aimerais savoir si vous pensez qu’il est possible d’arriver à être rentier un jour, si oui quel est le meilleur moyen et le plus rapide d’y arriver ?

    Ce jour je vais visiter des immeubles de rapport qui sont déjà loué et qui s’autofinance (avec même du cash flox positif)… le prix est d’environ 150.000€ pour 2 ou 3 appartements…

    Je viens de commander le livre que vous recommander sur ce Blog, que je recevrais samedi.

    Cordialement,

    Cleve Julien

    Répondre à Julien
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 01 juin

      Bonjour Julien

      Vous avez un des atouts primordiaux pour investir dans l’immobilier, vous êtes tous les deux en CDI et vous avez un peu d’épargne.

      Maintenant, le point négatif vient du prêt voiture.
      Avec ce prêt à la consommation votre taux d’endettement est au maximum, il sera donc difficile de trouver un financement pour investir dans du locatif.
      Si vous avez la possibilité de ne plus avoir ce prêt tout en conservant votre épargne, vous pourrez alors envisager un investissement locatif.
      Jetez un coup d’oeil au CONSEIL N°28 de la Méthode LARCHER. 😉

      J’aimerais savoir si vous pensez qu’il est possible d’arriver à être rentier un jour, si oui quel est le meilleur moyen et le plus rapide d’y arriver ?

      Oui c’est possible, j’en suis la preuve.
      Plusieurs façons permettent d’atteindre ce résultat, c’est pourquoi je vous recommande de suivre tous les conseils de la Méthode LARCHER.
      Pour plus d’info sur mes débuts dans l’immobilier, cliquez ici.

      Vous me direz ce que vous pensez du livre. 😉
      N’hésitez pas à laisser votre avis dans les commentaires de l’article en question.

      A bientôt.

      Répondre à Julien
  20. Julien
    Julien le 01 juin

    Bonsoir,

    Merci de ta réponse,

    J’ai bien entendu ton conseil numéro 28 :

    Renoncez pour un temps à la belle voiture, au home cinéma, au frigo américain.
    Bientôt vous pourrez vous en acheter de bien plus beaux.

    Mais comme j’ai déjà ma voiture, il faut alors que je la vende ? Car comme je viens de l’acheter (en novembre), je serais certainement perdant… Ou alors j’essaie d’avoir l’argent a prêter à mes parents et je leur rembourse à eux mensuellement ?

    Mon habitation principale il est préférable que je la garde ou que je la vende aussi ?

    Je souhaite vraiment partir du bon pied pour arriver à ton niveau ! Tu es devenus rentier en quelques petites années….

    Voici les biens visité ce jour :

    Celui ci est mon préféré, mais seul problème, 1 seul appartement loué sur les 2…

    http://www.immoweb.be/fr/myselect.Estate.cfm?IdBien=6344291&xsavedads=Y

    Ensuite :

    http://www.immoweb.be/fr/annonce/immeuble-a-appartements/a-vendre/anderlues/6150/id6343766

    http://www.immoweb.be/fr/myselect.Estate.cfm?IdBien=6358325&xsavedads=Y

    http://www.immoweb.be/fr/myselect.Estate.cfm?IdBien=5747715&xsavedads=Y

    Bonne soirée et merci encore.

    Julien

    Répondre à Julien
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 06 juin

      Bonjour Julien

      Avoir un crédit voiture est un handicape certain pour un investisseur.
      Et encore plus si l’objectif est de vivre de ses revenus immobiliers.

      Mon habitation principale il est préférable que je la garde ou que je la vende aussi ?

      Sans connaître toutes les caractéristiques de ta résidence principale je ne peux m’appuyer sur aucun élément pour te répondre.

      Je souhaite vraiment partir du bon pied pour arriver à ton niveau ! Tu es devenus rentier en quelques petites années….

      Le CONSEIL N°28 de la Méthode LARCHER est simple, mais efficace.
      Je n’ai jamais eu de crédit à la consommation.
      Tu sais ce qu’il te reste à faire. 😉

      A bientôt.

      Répondre à Julien
  21. dan01
    dan01 le 21 juin

    bjr

    je suis locataire depuis 10 ans,
    aujourd’hui, j’ai épargné et j’envisage
    soit d’acheter un bien pour faire de la location (actif)
    soit mon propre appartement.

    si j’achète un bien pour faire de la location
    avantage : je peux toucher un revenu des loyers (disons 5000 € par an), mais je suis imposé dessus + les prélèvements sociaux ? (si meublé)…et en plus je dois continuer à payer mon propre loyer….(disons 5000 € par an)

    si j’achète mon appartement pour y vivre
    avantage : je ne payerai plus de loyers (disons 5000 € par an) et de plus je n’aurai aucun impôts sur ce gain (pas d’imposition des loyers fictifs ….pour l’instant)

    je ne sais pas la meilleure solution

    merci

    Répondre à dan01
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 22 juin

      Bonjour Dan01

      La meilleure solution dépend de votre objectif.

      Souhaitez vous gagner de l’argent en investissant dans l’immobilier ?
      Ou souhaitez vous être propriétaire de votre résidence principale ?

      Quel est le plus important pour vous ?
      Quelle que soit la réponse, vous pouvez faire les 2. 🙂

      Et si vous souhaitez développer votre parc immobilier, n’utilisez pas votre épargne !
      Vous devez emprunter, c’est essentiel !

      Pour aller plus loin, n’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires sous chaque article.

      Je réponds toujours avec plaisir. 🙂

      A bientôt.

      Répondre à Julien
      1. dan01
        dan01 le 02 juillet

        bonjour

        je souhaite faire le choix le plus rentable et le plus réaliste possible (peu importe si c’est pour de la résidence principal ou faire du locatif)

        tout comme vous dites qu’il faut tout emprunter pour que ce soit plus rentable, mais seulement avec un calcul de rentabilité de 5% en décomptant les impôts, le choix du locatif a du mal à convaincre…

        si admettons, je travaille et je tombe dans la tranche des 14% d’imposition et que le fait d’engranger un revenu me fait passer dans la tranche des 30% : pour reprendre mon exemple, les 5000 € représentant une rentabilité de 5% (après méthode Larcher) seront amputés de 30%, soit une rentabilité nette de 3.3%, et une fois enlevé le crédit, il ne me restera qu’au mieux 0.5 ou 1%,
        de plus je ne parie ni sur une appréciation du bien avec le temps d’un point de vue structurel (pyramide des ages, afflux de biens) et conjoncturel (baisse pouvoir d’achat des acheteurs), ni sur une hausse des loyers (loi encadrement, etc…)

      2. Julien Larcher
        Julien Larcher le 06 juillet

        Bonjour Dan01

        La rentabilité ne se conçoit pas de la même façon pour une résidence principale ou un investissement locatif.
        La résidence principale est un passif, elle ne rapporte pas d’argent, au contraire, elle en coûte.
        Par conséquent, vous pouvez l’acheter comptant, (sauf dans le cas d’une stratégie d’investissement locatif en parallèle).

        L’investissement locatif est un actif, vous gagnez de l’argent en fonction de vos choix, type de bien, type de financement, choix du statut du bailleur, stratégie fiscale, stratégie d’investissement, etc…
        Dans ce cas, l’emprunt bancaire est essentiel pour un développement immobilier conséquent.

        Au vu de votre exemple chiffré sur la rentabilité je comprends votre réaction, cependant le calcul ne se fait pas de cette façon.

        Plusieurs rentabilités :
        Tout d’abord, la plus importante c’est la rentabilité nette du bien en lui même.
        Elle est calculée uniquement avec les éléments du bien, prix d’achat global, montant des loyers, montant des charges.
        Donc avant impôt sur le revenu.

        Ensuite, le calcul de la rentabilité nette après impôt sur le revenu.
        Ce calcul tient compte d’autres paramètres, propre à chaque investisseur, situation professionnelle, nombre de part fiscale, emprunts immobiliers, stratégie fiscale, patrimoine actuel, placements financiers, etc…

        Cette erreur est assez fréquente, il ne faut pas confondre la rentabilité nette d’un bien en lui même avant impôt, et la rentabilité nette globale après impôt.

        De plus, les revenus perçus sont taxés après déduction des charges, donc en fonction de votre stratégie d’investissement, l’imposition est maîtrisée.

        >> Charges déductibles des revenus fonciers.
        >> Le calcul du rendement locatif.

  22. NADIA
    NADIA le 22 juin

    Bonjour j’ai 26 ans je suis en CDI depuis 3 mois 2034€ brut/ mois (1480€ net) auparavant je gagnais presque 1800€ net dans la même société mais j’étais intérimaire. (je suis locataire 300€ mois)

    Mon partenaire compte acheter un appartement solo et me propose de vivre avec lui et en même temps de lancer un investissement locatif ce qui m’intéresse trés fortement .

    J’ai actuellement pour projet l’investissement locatif d’un f1/f2 pour me faire un peu d’argent et à terme un patrimoine.

    j’ai environ 5000 € d’apport mais d’âpres quelque courtier que j’ai contacté je suis plafonné à 135 000€ en capacité d’emprunt.

    Faut il que j’envisage un achat via la loi pinel sur 6 /9/12 ans pour faire une rentabilité ?

    De plus le budget ne me permets pas vraiment d’acheter un bien assez grand ou dans des communes plutôt rentable sur le long terme.

    D’apres mes recherches j’ai uniquement le 77 / 91 ou quelques villes « chaude » comme mantes ou trappes(78) ouvrant possibilité un achat de F2 de40 m2.

    Que pensez-vous de mon projet ?
    Faut il que j’achète dans un quartier chaud en pinel ou privilégié une autre ville mais dans l’ancien pour une surface moindre ?

    J’espere que vous saurez me conseiller ?
    Merci d’avance pour votre retour

    Répondre à NADIA
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 22 juin

      Bonjour Nadia

      Votre projet est très intéressant et avec une capacité d’emprunt de 135 000 € vous pouvez très bien débuter dans l’immobilier.

      Faut il que j’envisage un achat via la loi pinel sur 6 /9/12 ans pour faire une rentabilité ?

      L’investissement locatif en loi Pinel ne correspond pas à votre situation fiscale.
      De plus, si votre objectif est d’investir dans l’immobilier pour vivre de vos revenus locatifs, ce type d’investissement n’est pas adapté.

      le budget ne me permets pas vraiment d’acheter un bien assez grand ou dans des communes plutôt rentable sur le long terme.

      Lorsqu’on débute dans l’immobilier, il est préférable de viser des petits projets.
      Pour l’expérience, les petits risques, et ne pas être bloqué par les banques.
      Par la suite, vous pourrez envisager des investissements plus conséquents.

      Faut il que j’achète dans un quartier chaud en pinel ou privilégié une autre ville mais dans l’ancien pour une surface moindre ?

      Privilégiez l’investissement dans l’ancien.
      Pour le choix de la ville, cet article va vous aider :
      >> Où investir ?

      J’espere que vous saurez me conseiller ?

      Suivez les conseils de la Méthode LARCHER.

      A bientôt.

      Répondre à Julien
  23. NADIA
    NADIA le 22 juin

    Merci énormément pour votre retour très rapide et vos conseils

    Répondre à NADIA
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 22 juin

      Avec plaisir Nadia. 🙂

      A bientôt.

      Répondre à Julien
  24. Camille
    Camille le 04 décembre

    Bonjour Julien!

    J’ai 21 ans, et je rêve depuis plusieurs années déjà de pouvoir vivre grâce a l’immobilier! Tout en travaillant a coté dans ce qui me plait, sachant que je n’en dépendrai pas 😉

    J’aimerai particulièrement acheter pour rénover, j’aime bien l’idée de retaper en général, et je sais faire déjà des choses en ce qui concerne les travaux mais j’aimerai faire plus encore : mes parents ont acheté un maison de vacances et je les aide dans la rénovation, bientôt ils vont déménager et je vais participer aux travaux dans leur nouvelle maison 😉

    Enfin, je suis jeune et n’ai pas de boulot fixe (je sors des études), mais je suis prête a bosser comme une folle pour réaliser ce rêve!

    Je m’y connais peu, donc je lis des blog et je viens de tomber sur le tien et il me plait bien car apparemment tu as commencé jeune et en étant seul, en tout cas je vais poursuivre ma visite.

    A bientot!

    Répondre à Camille
  25. Camille
    Camille le 07 décembre

    Bonjour Julien!

    Merci pour cette réponse!

    Je lis ton blog avec attention et j’ai vu que tu préconisai de commencer avec des places de parking ou des garages: j’ai regardé rapidement les prix sur internet pour ma ville, et les prix vont de 10 000 a 20 000 euros (pour 1!) … Je trouve ça assez cher quand même, surtout que ce n’est pas non plus une grande ville (40 000 hbts)…
    Si c’est pour percevoir au + 100€ par mois ça ne vaut pas le coup… qu’en pense tu?

    A coté de ça je vois dans les prix les plus bas un petit studio à 18 000€ par exemple… (le studio est dans la partie ancienne de la ville, 15m2, et « a rafraîchir », sous les combles apparemment)

    A choisir, je préférerai économiser encore un peu pour me permettre d’avoir le studio …

    Je suis tellement pressée de commencer! Mais je dois d’abord apprendre, alors je vais continuer de lire ton blog 😉

    A bientôt!

    Répondre à Camille
  26. Lucius
    Lucius le 09 janvier

    Allez, un petit commentaire pour avoir des avis, réactions… c’est le principe, non ?
    J’avais vu ton conseil (et ailleurs) d’acheter des places de parkings. Dans ma région, ça ne marche pas du tout… plus d’offre que de demandes. Acheter des garages, c’était bon il y a 30 ans….
    J’ai acheté très tôt (début carrière, à 24ans) mon logement principal, en partant de rien (pas d’héritages…)
    Logement principal payé, j’ai acheté un premier investissement locatif via une agence. Un bien « clé en main, vous signez, vous touchez ». Belle erreur : frais élevés, et mal conseillé car secteur peu rentable, loyer inférieur aux promesses… bref, rendement autour de 5% pas top. Et politique à court terme, j’ai mis ce bien à gérer chez un concurrent.
    Puis opportunité d’acheter un bien à rénover à très bon prix, travaux effectués moi-même… là je tourne à quasi 10% net 🙂
    Ce deuxième bien je le gère moi même, bien qu’il n’y a aucun intérêt à le faire (vu que la gestion est défiscalisable).
    Avec la stratégie financière suivante : tous les loyers encaissés sont mis sur des livrets pour solder avant terme et partir sur un prochain achat. Une de ces deux maison sera entièrement financée avant la fin de l’année si Dieu le veut.
    Ce prochain achat sera à crédit (fiscalité + effet levier).
    J’ai 40 ans, donc cela constitue 3 biens en 16 ans de temps, pas si mal en partant de rien.

    Répondre à Lucius
  27. Flora
    Flora le 23 juin

    Bonjour,

    Je m’appelle Flora, j’ai actuellement 28 ans, ~2300 euros net /mois, et aucun bien.
    Je n’avais jamais envisagé l’investissement sous une autre forme que « accumuler de l’argent, faire un crédit pour une résidence principale, rembourser mon crédit ». Evidemment, je découvre (un peu tard certes) que c’est clairement pas la bonne stratégie.
    J’ai un peu d’argent qui « dort » inutilement sur un compte. Départ imminent à l’étranger dans quelques mois, donc pas très confiante pour un investissement locatif en France, car difficile d’aller jeter un oeil. Malgré tout, j’aimerais me former, essayer, sans prendre trop de risque; je pense donc au parking. Je n’arrive pas à mettre la main sur votre interview ni vos articles, vous pourriez m’y rediriger svp ?
    Merci de vos conseils !
    Flora

    Répondre à Flora
  28. jc
    jc le 15 avril

    Bonjour Julien,
    J’ai bientôt 40 ans et je me demande si il n’est pas un peu tard pour moi pour investir je n’ai aucun apport et croyez vous qu’il soit possible d’avoir un financement a 110% comprenant une enveloppe travaux ?
    et si par chance je trouve un bien avec des travaux a ton le droit de le louer et de faire les travaux au fur et a mesure ?
    tout a l’égout, toiture etc…. ?

    au plaisir e vous lire

    Répondre à jc
  29. Harry
    Harry le 14 août

    Bonjour Julien,
    Je suis actuellement locataire et hésite entre acheter une résidence principal ou un investissement locatif .
    Que me conseil tu?

    Répondre à Harry
  30. Harry
    Harry le 17 août

    Bonsoir,
    Merci pour cet réponse , mon but et d’ouvrir Un parc immobilier , je pense que l’idée et que j’e m’endette Aux alentours des 27% pour ma RP donc que je prenne une rp moins grande que prévu et que je fasse parallèlement quelques mois après un achat investissement locatif.
    Car si je commence par un investissement , je paierai parallèlement mon loyers car je suis locataire et serais bloqué pour une rp?
    Qu’en pense tu?
    Merci pour ton aide

    Répondre à Harry
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 20 août

      Bonjour Harry

      Les 2 sont possibles, tu peux commencer par une RP à petit prix et investir ensuite dans le locatif ou l’inverse.

      Plus les mensualités de ta RP seront basses, plus tu pourras investir facilement dans un projet locatif important.

      Et comme tu seras propriétaire de ta RP il y aura plus de banques favorables pour t’accorder un financement, toujours en fonction de ton taux d’endettement.
      Donc si acheter une RP à petit prix ne te dérange pas, c’est un très bon moyen de développer un parc immobilier locatif.

      A bientôt.

      Répondre à Julien
  31. chantal
    chantal le 23 octobre

    J’ai 58 ans, n’en peux plus de mon métier qui est très physique et souhaiterais me reconvertir et vivre très rapidement de mes revenus immobiliers.
    Je souhaiterais savoir quel montant de loyers mensuels bruts ou nets…faudrait-il rentrer pour générer un revenu net avant impots, de 3000 euros…
    C’est le but que je souhaiterais atteindre….
    Merci!

    Répondre à chantal

Laissez un commentaire :
Votre adresse email ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *