Pierre papier scpi

Investir en SCPI, un choix judicieux ?

Article invité: Rédigé par Adeline B.

 

Depuis 2009, la rentabilité annuelle moyenne des Sociétés Civiles de Placement Immobilier est de 6,9%. C’est ce qui intéresse les épargnants, un couple rendement/risque attractif.

Une solution pertinente et sécurisé.

Acheter des parts de sociétés civiles de placement immobilier est très facile. Il suffit simplement de placer une somme d’argent dans une société de gestion qui dirige un parc immobilier locatif. En retour, un revenu régulier est versé sous forme de dividendes. Les SCPI investissent dans des biens immobiliers différents comme des bureaux, des logements, des entrepôts ou encore des locaux commerciaux. D’autre part, il existe différents types de SCPI comme les SCPI de rendement ou les SCPI fiscales. Enfin, vous pouvez choisir d’effectuer votre placement immobilier en cash ou en crédit.

 

La gestion d’un patrimoine facilité.

Investir en SCPI comporte des avantages indéniables. Par exemple, aucun besoin de s’occuper de la gestion des immeubles de la SCPI ni des contraintes locatives. Puis, il n’y a pas de frais d’entrée, de notaire ou de gestion à prévoir. De plus, le risque est réparti sur les immeubles possédés par la société. Par ailleurs, le choix du montant à investir dans les parts de SCPI est libre.

 

Les SCPI fiscales.

Une SCPI fiscale a le même fonctionnement qu’une SCPI de rendement. En effet, elle développe un parc immobilier, le loue et reverse le loyer aux investisseurs, qui disposent ainsi d’un avantage fiscal avec une diminution d’impôt. Il existe plusieurs types de SCPI fiscales : les SCPI où les acquisitions immobilières se font sur des biens neufs et sont à la location pendant un certains nombres d’année, 9 ans en général, en suivant les différents critères de la loi en vigueur. Il y a également les SCPI Malraux où les acquisitions immobilières concernent uniquement des bâtiments anciens qui demandent des travaux de rénovation et qui répondent aux exigences de la loi Malraux.

5 Commentaires

Laissez un commentaire :
Votre adresse email ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 Commentaires

  1. Biengerermonbien.com
    Biengerermonbien.com le 20 décembre

    De plus, il est possible de récupérer son investissement très régulièrement.

    Répondre à Biengerermonbien.com
  2. médéric
    médéric le 01 avril

    Bonjour,
    Il y a néanmoins quelques inconvénients dans ce type de produits:
    – Il est difficile d’utiliser l’effet de levier du crédit pour investir dans des parts de SCPI.
    – On ne peux pas choisir la date de revente, si le marché se porte mal, on peut dégager une moins-value.
    – Les frais de gestion élevée car la pérennité de l’opération est réalisée grâce à une chaine de professionnels qu’il faut rémunérer. Mis bout à bout le rendement global est amoindri.
    Cdlt.
    Médé.

    Répondre à médéric
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 03 avril

      Bonjour Médéric

      Vous avez raison, les SCPI présentent des avantages et des inconvénients, comme tous types d’investissements.

      C’est plus une façon de placer sont argent et diversifier sont patrimoine que réellement investir pour vivre de ses revenus locatifs.

      Toutefois, les SCPI doivent être connues des investisseurs immobiliers.

      Répondre à Julien
  3. médéric
    médéric le 04 avril

    Tout à fait d’accord avec toi.
    D’ailleurs, j’ajoute ma pierre à l’édifice, il y a également les SCPI de déficit foncier,

    C’est pratique lorsque l’on souhaite réaliser un placement et dans un même temps créer un déficit foncier reportable sur l’ensemble de ses revenus fonciers dans la limite de 10700 euros.

    Répondre à médéric
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 07 avril

      C’est vrai, souvent utiliser ponctuellement en fin d’année quand le foyer fiscal n’a pas eu le temps de générer suffisamment de déficit.

      Répondre à Julien

Laissez un commentaire :
Votre adresse email ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *