Poignée de main pour la négociation d'un achat immobilier

Négocier son achat immobilier

Êtes vous prêt pour négocier ?

Pti +

Un vendeur prévoit toujours une marge de manœuvre.

Croquez la !

Une négociation efficace est précédée des 5 premières phases d’un achat immobilier.

Il y a pratiquement autant de techniques de négociation qu’il y a d’acheteurs et de vendeurs.

Mais elles ne sont pas toutes efficaces !

La bonne technique est celle qui sera adapté à :
•  Votre situation (profession, apport, âge, etc…).
•  Votre personnalité (timide, sur de vous, etc…).
•  La situation du vendeur (pressé ou non de vendre).
•  Sa personnalité (introverti, extraverti, etc…).
•  Le type de bien (emplacement, qualité, travaux, etc…).
•  Le marché (florissant ou pas).

CONSEIL N°19

Soyez dur en affaires !
Pour bien acheter, il faut être prêt
à voir sa proposition refusée et perdre le bien.

METHODE LARCHER

 

Soignez votre crédibilité pour tous vos achats.

Pour être un acheteur efficace il faut savoir ce qu’on peut s’offrir.
Pour le savoir avec exactitude, prenez rendez-vous avec votre banquier.
Vous calculerez avec lui votre capacité d’endettement.
>> Établissez votre budget.
>> La meilleure banque pour votre prêt immobilier.

 

Interrogez le vendeur.

Pti +

Ayez la même démarche avec l’agent immobilier.

Après le vendeur, c’est la 2ème personne à connaître les secrets de la vente.

Essayez de connaître :
• 
La raison de la vente.
•  La marge de négociation.
•  Le nombre de proposition et leur montant.
•  Depuis combien de temps le bien est en vente.

Ne croyez pas pour autant que les réponses que vous obtiendrez seront forcément conformes à la vérité.
Toutefois, elles vous permettront de mieux cerner la situation et la personnalité du vendeur.

 

La négociation est un duel, voici vos armes :

Choisissez les plus adapter à votre personnalité et à celle du vendeur.
Il n’existe pas de stratégie universelle.
Tout est dans le bon mélange et le bon dosage de ces éléments.

L’électrochoc.
Il vous faut : De l’audace.
Faites une proposition que vous pensez inacceptable.
Le vendeur sera déstabilisé.
Mais s’il vous juge crédible, il aura tendance à dévoiler son prix plancher au travers de sa contre proposition.
Libre à vous de l’accepter ou de faire un 2ème électrochoc.

L’affrontement.
Il vous faut : Du sang froid.
Faites une proposition non négociable d’au minimum moins 20 %.
Ça passe ou ça casse !

Pti +

Une boussole et un laser de mesure vous permettrons de vérifier rapidement l’orientation et la surface habitable.

La persuasion.
Il vous faut : De la patience.
Listez tous les éléments qui vont justifier la proposition que vous allez faire : Mauvais bilan énergétique, environnement bruyant, étage élevé sans ascenseur, vis-à-vis, etc…
Si ces remarques sont incontestables, vous ferez vaciller les certitudes du vendeur.
Il perdra confiance dans la qualité de son bien et sera d’autant plus disposé à accepter l’estimation que vous en faites.

 

2 cartouches supplémentaires pour bien négocier :

La réactivité.
Proposez la signature d’un compromis de vente pour le lendemain.
Ça impressionne !

L’offre d’achat.
Faites une proposition écrite.
Montrez que votre engagement n’est pas que verbale.
>> L’offre d’achat immobilier.

CONSEIL N°20

Allez à la négociation avec un objectif :
Obtenir une baisse de prix
au moins égale aux frais de notaire.

METHODE LARCHER

 

Vous hésitez sur l’arme à utiliser dans votre prochaine négociation.
Posez vos questions dans les commentaires.
Je vais vous aider.

137 Commentaires

  1. Edouard
    Edouard le 30 octobre 2014

    De très bons conseils ! De toute manière, il faut oser. Certains clients sont pressés de vendre et d’autres ont tout leur temps. Celui qui ne tente rien n’a rien ! Vu la crise actuelle, il y a moyen de négocier à mon avis.

    Répondre
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 31 octobre 2014

      Oui il faut oser !
      Et ce, quel que soit le marché.
      Un achat bien négocié = une bonne rentabilité.

      Répondre
  2. Xavier
    Xavier le 31 octobre 2014

    Salut Julien,

    On reconnais les conseils d’un vieux Renard de l’immobilier. ‘(même si tu n’es pas vieux physiquement).

    En conclusion, il faut être un dur à cuir en immobilier et avoir le flair des affaire.

    Merci Beaucoup.

    Amicalement,
    Xavier

    Répondre
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 31 octobre 2014

      Salut Xavier

      Merci de préciser que je ne suis pas vieux physiquement 😀
      Effectivement dans l’immobilier, comme dans les autres domaines,
      il faut négocier dur pour réaliser une bonne affaire.

      Répondre
  3. lucie
    lucie le 9 novembre 2014

    Conseils très perspicace et très bien énumérer . La négociation fait toujours peur car on rentre dans l’affectif. Mais pour réussir il faut bien prendre le taureau par les cornes 🙂

    Répondre
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 11 novembre 2014

      Bonjour Lucie

      Tu as raison il faut prendre le taureau par les cornes quand on veut obtenir une bonne affaire !

      D’ailleurs, tu m’avais laissé un commentaire sur un autre article disant que tu avais fait une offre agressive à ton agent immobilier et que tu attendais son retour de vacance pour voir sa réaction, alors dis nous :
      – Comment a-t-il réagi ?
      – Ton offre a-t-elle été acceptée ?
      – Etc…

      On veut savoir ! 🙂

      Répondre
      1. lucie
        lucie le 12 novembre 2014

        bonjour julien

        Oui c’est vrai j’en ai pas reparler. En faite il m’a rit au nez parce que l’immeuble faisait à peine 60m2 c’était une succession, un moment que le bien était à la vente pour un prix de 60 000€ alors qui avait beaucoup de travaux. J’ai proposé 25 000€ car les devis travaux étaient entre 40 000 à 50 000€.
        C’est culotté mais j’ai tenté 🙂
        Quand j’ai rappeler pour refaire une offre l’AI m’a annoncer qu’il était vendu 50 000€.
        Voila pour l’histoire !

      2. Julien Larcher
        Julien Larcher le 14 novembre 2014

        A oui, ta proposition était vraiment basse, je comprends la réaction de l’agent immobilier. 😀
        Tu as tenté, l’acceptation était peu probable mais ça fait partie de la négociation.
        L’électrochoc !
        De plus, tu affines ta technique pour ton prochain achat, donc c’est bien.

        A bientôt pour le récit de ta prochaine négo !

  4. Francky
    Francky le 10 novembre 2014

    Merci pour le partage, il est vrai qu’on se fait aisément berner par les vendeurs puisqu’on on sait jamais quelle tactique adopter lors de l’achat! 🙂

    Répondre
  5. délégation assurance emprunteur

    Bravo pour tous ces conseils !

    on peut aussi penser à la délégation d’assurance pour économiser davantage sur le coût total de son crédit, et oui l’assurance peut représenter quand même jusqu’à un tiers du coût..

    Répondre
  6. Ayoub
    Ayoub le 6 décembre 2014

    Bien expliquer.
    Mais aussi il faut avoir de l’expérience dans ce domaine.

    Répondre
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 8 décembre 2014

      Avec de l’expérience c’est plus facile oui, mais il faut bien commencer un jour.

      Et le plus tôt sera le mieux !

      Répondre
  7. Immobilier Lyon Ouest
    Immobilier Lyon Ouest le 9 février 2015

    Et bien, voilà des conseils percutants pour une négociation immobilière !
    C’est vrai que les vendeurs ont toujours une certaines marge de manœuvre. Mais attention à ne pas non plus être « trop », sous peine de paraître un peu trop fantasque aux yeux du vendeur.

    Répondre
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 11 février 2015

      C’est vrai, c’est un risque de paraître un peu trop fantasque aux yeux du vendeur ou même de l’agent immobilier, et pourtant il ne faut pas hésiter.
      Si ce vendeur ne veut pas, c’est pas grave, on passe au suivant jusqu’à obtenir un oui !
      Et là c’est gagné !

      C’est comme ça qu’on fait de bonnes affaires !

      Répondre
      1. Ben
        Ben le 6 décembre 2015

        Salut julien,

        N’as-tu pas « peur » de passer pour un mauvais client auprès des agences immobilières ? Et d’avoir une mauvaise étiquette auprès d’eux?

        Les agences ont-elles le droit de refuser une visite? (elle vont se dire « encore lui, le gros négociateur! ») 😀
        On-t-elles obligation de transmettre une offre (il me semble que oui) ?

        Je me souvient d’une agent immo qui m’avait fait remplir un questionnaire sur mes recherches et « motivations » avant de faire la visite d’un bien qui m’intéressait…(combien de visites j’avais fait, combien d’offres, etc) comme pour voir à qui elle avait à faire; bizarre…

      2. Julien Larcher
        Julien Larcher le 8 décembre 2015

        Salut Ben

        Je te dirai au contraire, l’étiquette est très bonne !
        Les agences préfèrent les acquéreurs qui sachent ce qu’ils veulent, même s’ils négocient fort.
        Car au final, la vente ira jusqu’au bout.

        Alors que beaucoup de personnes font des propositions en l’air s’en vraiment savoir s’ils veulent ou simplement s’ils peuvent acheter.
        Perte de temps pour les agents immobiliers.

        Ils ne refuseront surement pas une visite à un gros négociateur, au contraire ! 😀
        Ensuite c’est à eux de trouver les arguments pour faire passer l’offre ou de raisonner l’investisseur. 😉

  8. Arnaud
    Arnaud le 13 avril 2015

    Bonjour à tous,

    J’ai acheté quelques appartements ces dernières années. A mon avis, le point le plus important est le prix auquel on achète le bien. La bonne affaire se fait à l’achat et c’est la base de tout. Pour cela il faut savoir à quel prix vous devez acheter votre bien, sinon jamais vous ne ferez une bonne affaire.(que ce soit achat/revente ou location)
    Le tout est de connaître le prix du marché et d’acheter à un prix inférieur à celui-ci.
    Pour cela, il suffit de consulter les annonces diffusées dans les agences immobilières locales qui proposent des biens de surfaces identiques à celui que vous recherchez. Relevez 2,3 prix et faites la moyenne ramenée au m2. Vous avez ainsi le juste prix du marché pour le type de bien que vous recherchez.
    Exemple
    vous recherchez un T3 de 50 m2. Vous relevez 3 annonces d’agences immobilières réunissant ces caractéristiques.
    1er prix 120 000€ ; 2ème prix 117 000€ ; 3ème prix 118 560 €
                                   120 000 + 117 000 + 118 560
    moyenne/m2 = ——————————————— = 2340,40 €
                                                      50

    Une fois cette moyenne au M2 obtenue. Vous avez les bases de votre recherche.
    En appliquant cette méthode couplée à une bonne négociation vous avez de grande chance de réaliser une bonne affaire.
    Bien à vous.
    Arnaud

    Répondre
    1. benoit
      benoit le 10 septembre 2015

      Sauf que les prix annoncés dans les autres annonces ne sont pas des prix de vente…

      Répondre
  9. Axel
    Axel le 6 mai 2015

    ne pas oublier de réaliser cette moyenne sur des bien semblable et dans le même quartier si possible ou du moins la ou les prix du marché son similaire afin d’affiner au mieux cette moyenne.
    une moyenne basé sur des biens situé dans un quartier prisé et un quartier ou il y a peu d’activité est contre productif et ne reflète pas le prix du marché dans un lieu donné : celui ou vous achèterez!
    notez à cela qu’il faut faire une offre au minimum 10% en dessous du prix du marché et non pas 10% du prix de vente 😉

    Répondre
  10. Alan S
    Alan S le 3 juin 2015

    Soignez sa crédibilité est primordial, il faut à tout prix être « en position de force », savoir ce que l’on peut négocier ou non etc J’ai remarqué qu’être réactif peut surprendre et avoir un effet positif également.

    Garder son sang froid est aussi très important, l’expérience peut jouer dans ces cas là.

    Répondre
  11. Mathieu
    Mathieu le 4 septembre 2015

    Bonjour à tous,

    Effectivement l’offre d’achat est un vrai défi quand on ne l’a jamais fait auparavant. Pour notre premier bien immobilier acheté en début d’année l’affaire était tellement intéressante que nous n’avons pas fait l’offre électrochoc (nous ne connaissions pas encore la méthode Larcher ) au final nous avons eu une baisse de prix de 200e…. Autant dire une négociation rondement menée (heureusement cela était un bien très en dessous du marché donc une bonne affaire). Nous venons de signer aujourd’hui notre deuxième bien locatif et nous avons cette fois-ci suivi les conseils : résultat une baisse de 12200esur le prix d’achat. Donc n’hésitez pas à tenter, le secret c’est d’être prêt à perdre le bien donc plus d’émotion qui nous bloque pendant la négociation. Il est également plus simple de négocier avec l’agent immobilier qu’en direct car lui non plus n’aura pas de lien avec le bien et fera la négociation pour vous.

    Amicalement

    Mathieu

    Répondre
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 12 septembre 2015

      Bonjour Mathieu

      C’est sympa de partager ton expérience, je suis ravi que ton deuxième achat immobilier locatif s’est soldé par une meilleure négociation que le premier.
      Et tu verras, ce sera encore mieux pour le troisième. 😉

      Répondre
      1. Mathieu
        Mathieu le 12 septembre 2015

        Bonjour Julien, merci pour tes encouragements. Ce sera normalement pour l’année prochaine, on a comme projet l’achat d’une maison et faire de la gestion en colocation. Affaire à suivre 😉

      2. Julien Larcher
        Julien Larcher le 18 septembre 2015

        Avec plaisir Mathieu 🙂

        On attend donc de tes nouvelles !

        A bientôt.

      3. regina
        regina le 23 décembre 2015

        Bonsoir julien

        Je recherche une maison à acheter. J’en ai repéré une de 1948 mal isolée beaucoup de travaux à faire. Cette maison a été achetée au prix fort en 2007 à 240000 EUROS.
        La crise est passée par là, les vendeurs veulent encore la vendre à 170000e. L’agent immobilier nous a précisé que la valeur aujourd’hui est de 160000 e acté. Qu’en pensez-vous ?

      4. Julien Larcher
        Julien Larcher le 14 janvier 2016

        Bonjour Regina

        Dans la mesure où 170 000 € est au-dessus du marché, les vendeurs auront du mal à vendre.

        L’agent immobilier connait surement mieux le marché que les vendeurs, donc si pour lui la valeur de la maison aujourd’hui est 160 000 € actée, vous pouvez faire une proposition dans ce sens.

  12. Bouvet
    Bouvet le 3 mars 2016

    Bonjour,
    Aujourd’hui, il faut négocier -60% pour que le bien soit rentable.

    Répondre
    1. Bouvet
      Bouvet le 2 juin 2016

      Bonjour,
      Tout a fait d’accord.

      Répondre
  13. Maamora
    Maamora le 22 mars 2016

    Effectivement il faut bien négocier pour une efficace rentabilité. Je vous remercie pour l’article. C’est intéressant.

    Répondre
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 25 mars 2016

      Avec plaisir. 🙂

      Répondre
  14. Ludovic
    Ludovic le 2 avril 2016

    Je suis vendeur et un acheteur maladroit vient de me confier qu’il s’est appuyé sur les conseils de cette page… Je comprends pourquoi il m’a fait perdre mon temps et lui avec. Il manque le conseil fondamental : ne pas prendre le vendeur pour un oiseau tombé du nid et se renseigner sur son métier, ses compétences avant de tenter une négo. L’approche électrochoc n’a aucune chance avec un habitué à la négociation par son métier et la persuasion nécessite de la finesse psychologique pour ne pas virer en dénigrement du bien : attention aux approches trop faciles. ll y a un conseil qui est toujours valable, il faut avoir de sacrés arguments pertinents après une bonne très bonne étude de marché micro local pour tenter de baisser sous les -5%, sinon ne pas tenter le diable et attendre plutôt que se griller avec une annonce electrochoc qui va vous disqualifier.

    Répondre
    1. Yves
      Yves le 10 mai 2016

      « Je suis vendeur et un acheteur maladroit vient de me confier qu’il s’est appuyé sur les conseils de cette page »
      Même pas crédible!

      Répondre
  15. AKIM
    AKIM le 17 avril 2016

    bonjour julien j aimerai acheter un appartement suite a un Droits de succession mais le frère du défunt me dit de prendre contacte pour le prix de vente avec son notaire comment je peux négocier ,sachant qu il y a encore aucune annonce ,et qu on aient plusieurs sur le coups . merci par avance

    Répondre
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 9 mai 2016

      Bonjour Akim

      C’est toujours difficile de négocier dans ce cas précis, toutefois ce n’est pas impossible.
      Il suffit d’aller voir le notaire et de lui remettre une offre d’achat écrite avec la somme voulue.

      >> L’offre d’achat immobilier.

      A bientôt.

      Répondre
  16. Fairuz
    Fairuz le 1 mai 2016

    Bonjour,

    J’envisage prochainement un premier achat immobilier, je visite le bien dans quelques jours et il semble très intéressant.
    Je voulais savoir à quel moment à lieu la négociation, le jour de la visite ? rappeler le vendeur? le rencontrer une deuxième fois ?

    merci

    Répondre
    1. leo
      leo le 1 mai 2016

      Bonsoir ,
      Déjà ne vous emballez pas .
      Prenez le temps de tout regarder lors de votre première visite .
      Notez ce qui vous pose question , travaux , trucs pas aux normes etc ….
      Après visite prenez du recul sur le bien ….. lister tout ce que vous avez vu qui pourrait faire baisser le prix .

      2nde visite , si besoin avec un pro qui chiffrera les travaux …. Et là vous aurez déjà une première idées du montant minimum à négocier .

      Répondre
      1. Fairuz
        Fairuz le 1 mai 2016

        Merci pour ta réponse, c’est vrai que je m’emballe peut être un peu mais cette phase de négociation me stresse un peu, je ne sais pas vraiment quand et comment l’amener.
        bonne soirée

  17. Stella
    Stella le 11 mai 2016

    Bonjour,

    je vends ma maison ( mise en vente avril 2016) au prix de 300.000€ et je viens de recevoir une offre pour 250.000€ avec , comme justification, une longue liste de travaux à réaliser .Certains de ces travaux sont effectivement indispensables, d’autres pas. Que me conseillez-vous? L’agent immobilier me suggère d’accepter l’offre.

    Répondre
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 11 mai 2016

      Bonjour Stella

      Vous devez avant tout connaître le prix du marché actuel dans votre secteur.
      A quelle date a été évaluée votre maison ?
      Par combien d’agent immobilier ?
      Ont ils tenu compte de tous les travaux ?
      Combien avez vous eu de visite ?
      Combien avez vous eu de proposition ?

      Votre maison est en vente depuis peu, vous devez donc faire un choix entre la rapidité et la certitude d’avoir un acquéreur aujourd’hui ou d’attendre une hypothétique offre supérieure plus tard.
      Si vous avez le temps d’attendre un peu, pourquoi pas, mais vous devez savoir qu’un bien immobilier avec travaux se vend plus difficilement qu’un bien sans travaux.

      Pour vous aider à prendre votre décision vous pouvez refaire évaluer le prix de votre maison par d’autres agences.

      Mais dans tous les cas, avant d’accepter l’offre à 250 000 €, assurez vous que cet acquéreur peut obtenir le financement, autrement vous risquez d’être bloqué avec lui et ne pas pouvoir signer avec un autre acquéreur potentiel.

      Répondre
  18. Stella
    Stella le 13 mai 2016

    Merci pour ces bons conseils. Je me suis renseignée et j’ai fait une contre-offre à mi-chemin.

    Répondre
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 13 mai 2016

      Avec plaisir Stella. 🙂

      Vous avez bien fait.

      A bientôt.

      Répondre
  19. Michaela
    Michaela le 17 mai 2016

    Bonjour Julien,

    Est-ce que vous savez quelles banques pratiquent la compensation des revenus dans le calcul du taux d’endettement?

    Merci d’avance.
    Michaela

    Répondre
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 18 mai 2016

      Bonjour Michaela

      Qu’entendez vous par compensation ?

      Répondre
      1. Michaela
        Michaela le 18 mai 2016

        Bonjour Julien,

        Tx d’endettement par différentiel- en tenant compte du différentiel locatif que l’on reporte sur les revenus professionels

        Par rapport au calcul standard=charges/revenus

        Je trouve que pour un investissement locatif il est plus raisonable d’utiliser la première formule que la deuxième.

        Par ex, dans mon cas on arrive à un tx endettement de plus de 51% …une absourdité. Car je dois rien débourser de ma poche, le revenu de la famille sera le même. Patrimoine ok car on a une RP remboursée, un bien plus d’un 1/3 rembousé et….c’est niet pour le deuxième. Les conseillers de banques ne comprennent rien de toute cette histoire. Même les courtiers nous disent dossier non recevable…
        Je me demande dans quelle situation on peut choisir l’IPPD qui reste apparement la seule solution.

        Merci Julien

      2. Julien Larcher
        Julien Larcher le 19 mai 2016

        Bonjour Michaela

        Les banquiers tiennent compte des charges / revenus.
        Les loyers sont pondérés de 70% en moyenne, mais certaines banques pratiquent des pondérations de 50% à 85%.
        Le nouveaux projet également est pris en compte pour son crédit et pour ses loyers aussi pondérés.

        Le taux d’endettement admissible pour obtenir un prêt immobilier est en moyenne de 30%.
        Mais selon les revenus des emprunteurs et leurs situations professionnelles, ce taux d’endettement peut être inférieur ou supérieur.
        51% d’endettement est effectivement très élevé.

        L’IPPD est une garantie bancaire à l’instar de l’hypothèque, mais si le taux d’endettement est trop élevé, l’IPPD ne changera malheureusement rien.

      3. Michaela
        Michaela le 19 mai 2016

        Merci Julien

      4. Julien Larcher
        Julien Larcher le 20 mai 2016

        Avec plaisir Michaela. 🙂

        A bientôt.

  20. Alex
    Alex le 19 mai 2016

    Bonjour,

    Je me pose la question de comment négocier quand on n’a que l’agent immobilier en face de nous ?

    J’ai bien fait une offre en dessous (15%) pour le terrain. Listé tout les points justifiant ma proposition. Mais l’agent ne les a pas repris dans l’offre modèle de l’agence. Et Je doit lui faire confiance pour vendre mon offre au client…

    Répondre
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 19 mai 2016

      Bonjour Alex

      L’offre modèle de l’agence n’est pas obligatoire, vous pouvez rédiger vous même une offre d’achat en inscrivant ce que vous souhaitez, comme la justification de votre proposition et dire à l’agent immobilier de la transmettre au vendeur.

      Devant un agent immobilier il est indispensable d’être crédible.
      D’avoir démontré sa capacité d’emprunt et son sérieux.
      Il vous suffit de lui transmettre votre offre.

      C’est son travail ensuite de la faire passer en donnant des arguments.
      Il utilisera peut être les votre et surtout les siens.
      Il connaît son client, il sait quoi dire pour le convaincre.

      Répondre
      1. Alex
        Alex le 19 mai 2016

        Bonjour Julien,

        Et merci de votre réponse. Je ne sais pas pourquoi j’ai du mal à faire confiance aux agents… J’ai l’impression que c’est plus leurs intérêts qu’ils prennent en compte, plus que le miens ou même celui du vendeur…

        Celui-ci qui nous semblait pourtant très bien, à essayé de me faire gober aujourd’hui que le délais de 21 jours sur son offre modèle (au lieu des 7 jours que je souhaitais) était pour nous protéger, car soit disant le vendeur ne serait plus engagé à la fin du délais fixé sur l’offre, et donc avec 21 jours on pourrait le tenir jusqu’à la signature du compromis…

        M’étant bien renseigné en amont, je savais de quoi je parlais, J’ai tenu bon et lui est dit que c’est 7 jours et pas autre chose.
        Mais j’ai l’impression que les agents aiment faire traîner les propositions, de façon à en recevoir d’autres, et proposer au vendeur la plus offrante, voir celle au prix (et donc toucher plus de commission).
        Je parle en connaissance de cause, nous nous sommes fait avoir l’année dernière sur un super produit ou nous avons fait une proposition en dessous… et ou l’agent à mis 1 semaine avant de la présenter au vendeur… le jour ou un marchand de bien à fait une offre au prix !

      2. Julien Larcher
        Julien Larcher le 20 mai 2016

        Bonjour Alex

        Je vous comprends, les agents immobiliers ont effectivement une certaine réputation.
        Après, il y a de tout et dans tous les domaines.

        Lors d’une négociation si l’agent immobilier à la possibilité d’obtenir une commission plus élevée, évidemment il va aller dans ce sens.
        Du moment qu’il respecte le mandat, c’est compréhensible.

        Faire traîner les propositions de façon à en recevoir plusieurs et de proposer au vendeur la plus élevée est une pratique assez courante.
        Au départ, un prix de vente est défini sur le mandat avec le montant de la commission, en cas de négociation, l’agent immobilier va devoir dire à son client qu’il faut revoir le prix à la baisse, ça ne fait jamais plaisir à un client. 🙂
        Dans ce cas, le client demande parfois à l’agent immobilier qui l’en fasse de même avec sa commission. 😀
        C’est pourquoi les agents immobiliers essaient d’éviter cette situation.

        Donc en tant qu’investisseur, il faut être vigilant et se positionner au bon moment.

      3. Alex
        Alex le 20 mai 2016

        Bonjour,

        Notre offre à 15% en dessous été accepté ce matin 😉
        Mon insistance à vouloir garder les 7 jours de délais y est peut être pour quelque chose… Le vendeur a du se dire qu’on avait autre chose en vue ^^

        Maintenant va falloir négocier le constructeur… et le crédit 😉

        Merci pour vos conseils et bonne continuation.

      4. Julien Larcher
        Julien Larcher le 23 mai 2016

        Bonjour Alex

        C’est une très bonne nouvelle !

        Je suis ravi pour vous. 🙂

        Vous avez raison, continuez vos négociations avec le constructeur et les banques,
        c’est de cette façon qu’on réalise de bonnes affaires.

        Tenez nous informé de la suite. 😉

        A bientôt.

  21. Michaela
    Michaela le 22 mai 2016

    Bonjour Julien,

    Est-ce que vous savez s’il est possible de lisser 2 prêts immobiliers detenus chez la même banque?
    1er prêt est en cours sur 10 ans
    2 éme prêt est à venir sur 20 ans

    Concernant l’assurance, la banque à laquelle on a fait des simulations nous considèrent dans la tranche (41-64) mais nous n’avons pas encore 41 ans révolus. Vous trouvez que la demarche de la banque est correcte?

    Merci d’avance et bon dimache:)

    Répondre
  22. John
    John le 22 mai 2016

    Bonjour Michaela,

    Je ne suis pas Julien, mais avant de poser ma question je peux essayer de vous apporter quelques éléments de réponse.

    Pour le lissage je pense que oui une banque nous l’a proposé dans un cas similaire, bien sûr sous conditions de revenus et selon les autres éléments du prêt : si vous êtes déjà à 33% d’endettement avec la seule mensualité du premier prêt ce sera plus difficile. Le premier bien sera-t-il vendu pour financer le second et est-il sans hypothèque ? Si vous vendez le premier bien et si vous avez une caution hypothécaire il faudra solder le prêt.

    Quelles sont les modalités de remboursement anticipé du 1er crédit et quelle est la durée écoulée ? Si absence de pénalités de remboursement anticipé dans le même établissement, ou si les taux de renégociation à la concurrence sont avantageux, un montage différent doit être possible en soldant le premier prêt.

    Pour l’assurance vous pouvez essayer de demander une délégation d’assurance, avec un délégataire qui aura peut être d’autres tranches de référence ? A ma connaissance Generali travaille sur l’âge exact et non par tranche. Compte tenu du comportement de la banque, selon l’avancement du projet et le délai pour obtenir l’offre de prêt définitive, la banque tient probablement compte de ce délai durant lequel votre âge peut évoluer.

    Répondre
    1. Michaela
      Michaela le 23 mai 2016

      Merci John pour votre réponse très documentée.
      En fait, la situation est la suivante:
      – pas de crédit pour la résidence principale
      – un crédit locatif en cours ( 1332€ Hors assurance par mois, reste à rembourser 147000€ sur 10 ans)
      – compromis signé pour un 2nd bien à 327000€

      Voici le montage qu’on va présenter à la banque qui s’est montrée intéressée par notre projet:
      – rembourser 77000€ du premier crédit+ le faire racheter et rallonger la durée de 10 à 12 ans pour tomber sur une mensualité d’environ 550€, les indemnités de remb partiel environ 2000€. Nous avons fait des calculs et l’opération de rachat reste intéressante.
      – pour l’autre bien: prendre en charge les frais de notaire, dossier et caution, emprunter sur 25 ans pour une mensualité autour de 1400€

      Revenus totaux :5540€
      Sans lissage on arrive à un taux d’endettement dépassant bien 33% les 10 premieres années, après inférieur à 30%
      Avec lissage on arrive à un taux d’endettement de 31%

      On a donc intérêt de procéder au lissage de prêts. Les conseillers que j’ai déjà vus ont classé notre dossier comme non recevable en s’appuyant uniquement sur le taux d’intérêt sans lissage. Est-ce qu’un conseiller peut refuser l’opération de lissage?

      La seule banque qui a accordé plus de temps (même plus que la nôtre-bnp) est la Banque Postale, mais l’assurance est trop élevée 0,38% au capital initial). Si on accepte leur offre avec l’assurance cnp, est-ce qu’on peut changer d’assureur?

      Merci encore et excusez-moi pour les détails mathématiques.
      Michaela

      Répondre
  23. John
    John le 23 mai 2016

    L’argument béton des conseillers bancaires depuis la loi Hamon lorsque l’on commence à parler délégation d’assurance c’est qu’ils vous font la meilleure offre de taux si vous prenez l’assurance en même temps, et que vous pourrez justement en changer au bout d’un an, donc oui pour changer. Je ne l’ai jamais fait et je ne sais pas quelle incertitude sur le fait de trouver une meilleure assurance pour ne pas rester coincer, mais les courtiers en assurance doivent manger comme tout le monde et en général savent trouver des bons prix.

    Je laisse parler les autres sur les autres éléments !

    Répondre
  24. Michaela
    Michaela le 24 mai 2016

    Merci ! Finalement, on a vu un courtier Empruntis qui s’est montré confiant par rapport à notre projet. Le montage est ok, les conditions de prêt aussi, l’assurance competive, on espère que cela va se concrétiser.

    Répondre
  25. Sophie
    Sophie le 30 juin 2016

    Bonjour Julien, merci pour votre article et l’éclairage que vous pourrez je l’espère m’apporter.
    Nous avons visité un bien à 450 000€ hors frais d’agence qui sont à 4%. C’est un bien état impeccable, prestations haut de gamme, mais environ 100€ de plus au m2 que la fourchette haute constatée dans le secteur.
    L’agent s’était occupé de la vente de cette même maison aux occupants actuels qui y ont fait beaucoup d’aménagements et améliorations lui donnant de la valeur.
    Néanmoins, il nous explique dans le détail du prix que les vendeurs y ont inclu leur propres frais d’agence de l’époque et frais de notaire, et qu’ils ne baisseraient absolument pas leur prix puisqu’au global elle est « au bon prix » (très bon emplacement, pas de travaux)
    L’agent immo a donc présenté les vendeurs comme inflexibles sur leur prix, et est seulement lui prêt à faire un effort de 5000€
    Etant parue il y a 2 semaines en exclusivité, il nous dit que 2 autres acheteurs potentiels en sont comme nous au stade de la contre visite terminée.

    Alors ma question est..comment se positionner?
    Accepter le fait que la maison soit à un montant un peu plus haut que la fourchette haute (car considérée comme « coup de coeur »), ou faire quand même une offre 30 000€ (Ou autre?) en dessous, en considérant que nous n’avons pas à absorber les frais de notaire et agence des vendeurs, (alors que nous allons nous-même en avoir à ajouter) mais en risquant qu’une autre personne se positionne?

    Enfin, la vente se fait pour cause mutation professionnelle du mari, ce qui nous laisse à penser qu’une vente rapide leur serait favorable, et nous avons bien validé le financement.

    Merci de votre aide 🙂

    Répondre
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 1 juillet 2016

      Bonjour Sophie

      Lorsqu’un propriétaire vient tout juste de mettre son bien immobilier en vente, la négociation est très compliqué, d’autant plus s’il est convaincu d’avoir un bien irréprochable. C’est souvent la raison pour laquelle le prix proposé est supérieur au marché, toujours dans l’espoir de déclencher un coup de coeur auprès d’un acquéreur.

      Il est souvent nécessaire de laisser du temps au vendeur afin de réaliser que le prix de son bien est au-dessus du marché, pour enfin accepter une négociation, avec le risque pour vous qu’une autre personne se positionne avant.

      Vous devez vous poser plusieurs questions :
      Êtes vous prête à acheter un bien immobilier au-dessus de sa valeur ?
      Quelle est la priorité ?
      – Ce bien précisément ?
      – Ou la somme d’argent en plus ?

      Des maisons de cette qualité et dans ces prix, il y en a beaucoup.

      Combien en avez vous visité ?
      Il se peut qu’une autre maison vous plaise tout autant avec un prix inférieur ou un vendeur prêt à négocier.

      Vous avez toutefois une information intéressante, la vente se fait pour cause de mutation professionnelle du mari.

      Dans ce cas, pour avoir une chance de faire passer votre proposition, vous devez mettre en avant 2 choses :
      Le prix au mètre carré de ce type de bien pour justifier votre offre, en présentant les annonces d’autres maisons.
      Et surtout, donnez à l’agent immobilier le document de votre banque précisant la validation du prêt avec le montant de votre apport s’il est conséquent.
      Cette particularité à la faculté de faire réfléchir tous les propriétaires vendeurs, quel que soit le montant de l’offre.
      L’agent immobilier argumentera en disant qu’il a des acquéreurs sérieux, avec une proposition correspondant au prix du marché, donc tout à fait convenable, le problème de mutation peut être réglé tout de suite et qu’il serait dommage de passer à coté.

      Cependant, au vu du profil du vendeur, de la qualité de la maison et de la mise en vente récente, la probabilité d’une négociation est plutôt faible, mais ça ne coûte rien d’essayer.

      Vous êtes dans un achat coup de coeur et non un investissement immobilier.
      Autrement je vous aurais dit de respecter le CONSEIL N°19 et le CONSEIL N°35 de la Méthode LARCHER.

      Tenez nous informé du résultat. 🙂

      A bientôt.

      Répondre
  26. David
    David le 12 juillet 2016

    Bonjour Julien,

    En référence à ton précédent commentaire, quelle est la meilleure stratégie a adopter quand un bien immobilier vient tout juste d’être mis en vente et qu’il nous intéresse pour un investissement ?
    Ne pas pas négocier et ne faire aucune proposition dans les semaines (2-3 semaines ) qui suivent la visite ?

    Merci.

    Répondre
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 13 juillet 2016

      Bonjour David

      Dans ce cas, pour un investissement, la meilleure stratégie est de passer son chemin pour trouver autre chose.
      Le vendeur propose un bien irréprochable à un prix supérieur au prix du marché, donc aucun intérêt pour un investisseur.
      Il faudra plusieurs mois, voire plus d’un an pour que le vendeur réalise enfin que son bien est trop cher.
      Dans ces conditions, seul un achat coup de coeur peut se faire, mais surtout pas un investissement.

      Si malgré tout tu veux vraiment ce bien, il faudra attendre et suivre l’évolution du prix proposé et te présenter au bon moment pour faire ton offre.
      Mais il y a peu de chance qu’avec ce type de bien tu obtiennes une rentabilité locative convenable.

      Répondre
      1. David
        David le 14 juillet 2016

        Bonjour Julien,

        Les meilleures rentabilités locatives s’obtiennent sur des biens avec travaux, à rénover si je comprends bien. Ils permettent d’avoir plus d’arguments pour négocier le prix de vente.

        Mais lorsqu’on a aucune connaissance en rénovation d’appartement, est-ce judicieux de s’orienter vers ce type de bien pour un « 1er investissement » ?

        As-tu des conseils pour sélectionner des entrepreneurs ?

  27. Patricia
    Patricia le 20 juillet 2016

    Bonjour Julien. J’ai vraiment besoin de votre aide d’expert. J’ai trouvé un bien dans le centre ville de Marseille, 94 M2 T3/4, 5éme étage sur 5, balcon, 1 place de parking, une petite cave, immeuble année 60.
    Point positif dans mes critères : la surface, pas de voisin au dessus de ma tête.
    Point négatif : immeuble en bord de route beaucoup de circulation et des travaux titanesques. Prix 229 000 euros.
    Appartement mis en vente en Mai 2016 à 239 000 baisse de 10 000 euros en juin 2016. Bizarre non?
    Je me demande comment je peux négocier une baisse qui serait acceptable. Il faut tout refaire, salle de bain, cuisine, c’est désastreux. Pas de double vitrages. Je sens les vendeur assez fébriles. J’ai 210 000 euros de budget.
    Je vous remercie infiniment de votre aide

    Répondre
    1. Patricia
      Patricia le 25 juillet 2016

      Après calculs, 44000 euros de travaux, proposition à 180 000 euros refusée. Tant pis car il y a surement toute l’électricité à refaire même si le vendeur ne le pense pas. Bonne continuation pour votre blog.

      Répondre
      1. Patricia
        Patricia le 2 août 2016

        Merci beaucoup Julien 🙂

  28. Eric
    Eric le 25 juillet 2016

    Bonjour Julien,
    j’aimerai avoir tes conseils sur la stratégie à adopter sur un bien que je vise.
    il s’agit d’un 3pce 53,3m2 3eme/3 en centre ville bien desservi par les transports au-dessus d’un bar.
    Il est vendu 149000 et TOUT est à faire, remplacer fenêtre, murs, sols, plafonds à rénover, 1 mur à déplacer, SdB à faire, électricité à faire, WC à rénover. Estimation 1000eur/m2 la rénovation.
    Du coup prix total 210K hors FdN.
    Mon budget est bien sur moindre.
    L’appartement du dessous est mis à prix (par le meme vendeur) 189000. A rafraichir mais on pourrait s’en passer.
    Le bien est tjs en vente malgré la soi-disante 3eme visite d’une intéressée avec son expert en travaux.

    Comment me conseillerais-tu d’attaquer la négociation malgré que j’ai visité le bien il y a plus d’un mois et que le dernier contact que j’ai eu avec l’agent était il y a 2 semaines pour savoir si le bien était toujours en vente ?

    Merci de tes conseils et bravo pour ton blog.
    Eric

    Répondre
  29. emilie
    emilie le 20 août 2016

    Bonjour Julien,

    Je démarre mes recherches dans le cadre d’un investissement locatif.
    Je privilégie la ville de Lille (très étudiante) car à côté de chez moi et bonne connaissance des quartiers.

    Mon budget est serré : 50-70k€ au total.
    Je me penche donc vers des petits studios : 12-16m² loi carez, avec une mezzanine ou sous pente pour arriver vers 18-20m2 au sol.
    Dans le quartier que j’ai identifié, les locations pour ce type de bien vont de 370 à 470€ CC, selon la qualité de la déco…
    Les annonces montrent quelques produits en dessous de 70k€ et qui correspondent à mes critères, quelques uns seulement…

    Toutefois, un bien a retenu mon attention : il est très bien situé, 12m² avec petite mezzanine, RDC côté rue. Proposé en direct particulier à 68k€.
    J’ai seulement appelé : ils ont acheté en 2014 et le louent 360€CC – je cite : « parce on ne s’est pas embêté, on a mis la mensualité du prêt ». Ils payent donc tous les ans la taxe foncière, les impôts sur le revenu / foncier, et les charges de copropriété non imputables. No comment !
    Egalement ils n’habitent pas à côté de Lille et souhaite récupérer un complément d’apport pour s’acheter une nouvelle résidence principale.

    Pour que cet appartement me soit rentable ou à l’équilibre, et d’après mes calculs :
    – il faudrait que je l’achète entre 35k€ et 45k€ + frais d’achats (mobilier, petits travaux et frais de notaire).
    – et que je le loue 450€ CC.

    Résultat pour les vendeurs : -40% environ sur le prix demandé.
    Donc prix au m² demandé par les vendeurs = 68k€/12 = 5666€ / m² !!!
    Ce sont les prix du Vieux-Lille, quartier hyper côté, pour un appartement avec de belles prestations !
    Dans le quartier concerné, on tourne plus autour de 2500-3500€ / m² = 30k€ à 42k€, valeur estimée selon sites Drimki, meilleurs agents, ….
    Les annonces relevées pour des studios dans ce type quartier : 4500-5500€.

    Que pensez-vous de ces prix ?
    Est-ce-que selon vous l’investissement dans un studio / studette de moins de 20m² (voire moins de 15m²) vous semble cohérent ?
    Est-ce-que les studettes valent à ce point de l’or à l’achat, alors que le rendement locatif n’est pas astronomique non plus ?

    Merci d’avance pour vos conseils !
    Et bravo pour ce blog, qui m’aidera dans le cadre de mon rêve de petite fille 😉

    Répondre
  30. Liam
    Liam le 26 août 2016

    Bonjour Julien,

    Merci beaucoup pour cet article plein de bons conseils. J’aimerais vous soumettre mon cas et avoir votre avis car l’agent vient de me déstabiliser.

    Nous avons repéré en ligne la maison de nos reves : une maison atypique et assez vielle avec beaucoup de travaux – evaluer à 100K.
    La maison est à 500K et dans le cas ou la visite confirmerait notre coup de coeur, nous envisagions de faire une proposition ecrite a 450K.
    Mais coup de théatre, l’AI nous informe qu’il y a d’autres acheteur qui font une contre visite avec architecte et autres experts.

    Qu’en pensez-vous? Technique de vente? Peut-on quand même faire cette proposition à 450K au risque de voir passer cette maison?
    Comment amorcer la negociation dans ces conditions?

    Merci pour vos conseils,
    Liam

    Répondre
  31. eric
    eric le 31 août 2016

    bonjour Julien, et les autres participants…
    je remet à sa place un post que je ne retrouve plus…
    je pense rentrer en phase de négociation très prochainement, et ça me fait flipper !! lol
    je suis sur un bien que je visite demain.
    c’est un ensemble composé de plusieurs lots, pour un revenu foncier mensuel HC de 4870€
    tout ce lot compose un seul et même foncier, une parcelle cadastrale. tout est loué
    Le prix de vente est donné par annonce à 600000€ et en vente depuis 600 jours minimum ! oui oui 600 jours !
    Sans avoir visiter, après plusieurs entretiens par mail, questions, renseignements…sans jamais avoir fourni la moindre indication sur une hypothétique proposition, le vendeur ma fait une offre à 550000€.
    j’ai vu des photos, j’ai pu discuter avec le propriétaire que je trouve honnête dans ces propos, et l’état semble plus que correct, seule une façade extérieure reste à faire.
    Je connais ses raisons de vendre, c’est qqun qui est attaché à ce bien car il les a entretenu, mais il souhaite vendre suite au décès de sa femme, non pas parce qu’il est pris au piège par le financement, mais, à 62 ans, pour pouvoir « dépenser » librement (« envie de craquer du pognon » selon ses termes).
    je ne sais pas trop comment aborder la négociation.
    – lui faire une offre électrochoc à -30% pour lancer les début de la négo ?
    mais là, j’ai peur qu’il m’envoie bouler, et que je ne puisse plus revenir vers lui. Dans ce cas, comment on revient vers qqun qui refuse une telle offre, pour lui faire comprendre que les négociations ne sont pas fermées?
    – lui parler de cette proposition à -30% sans pour autant la faire, puis lui parler de sa propre proposition de -50000€, et finalement proposer 470000€, pour finir à 480000€ soit -20%(mon objectif à ne pas dépasser) ?

    Qu’en pensez-vous honnêtement

    Répondre
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 31 août 2016

      Bonjour Eric

      Le commentaire que vous ne trouvez plus se trouve sous un autre article.
      Vous pouvez le voir en cliquant ici.

      Répondre
  32. boris
    boris le 31 août 2016

    Salut,

    Je ne m’y connais pas vraiment, mais je donne juste mon avis.
    1) Si le bien ne se vend pas c’est que soit le prix de vente est trop élevé soit c’est qu’il y a un problème caché ou non. Le mieux est de visiter le bien pour se faire sa propre idée, ne pas se contenter de photo …à ce prix la, faut pas se tromper.

    2) Il faut visiter le bien pour trouver des arguments qui feront baisser le prix.
    Votre bien est intéressant mais …blablabla, pour cette raison le prix est trop élevé et pas assez intéressant pour la rentabilité …

    bon courage, je trouve que ton objectif est honnête, comme dit l’autre, il faut être dur en affaire et donc prendre le risque de rater une affaire. Il vaut mieux rater une bonne affaire qu’en faire une mauvaise 😉

    Répondre
    1. eric
      eric le 31 août 2016

      bonjour, boris,
      merci pour ton commentaire.
      mmmh j’ai déjà vu ta dernière phrase qqpart LoL !
      je visite cet aprem.
      c’est vrai que j’appréhende ce moment ou je vais devoir lui dire que le prix que je veux est 120000 en dessous du prix de vente, ou 70000€ sous sa proposition !
      mais de toute façon, je ne dois pas passer au dessus de la barre.

      Répondre
  33. John
    John le 31 août 2016

    @eric
    Assez d’accord avec Boris, en revanche si tu avances des chiffres en pourcentage, n’annonce pas -20% en te basant sur le prix initial, mais -12.72% par rapport au prix déjà concédé par le vendeur, psychologiquement ça compte beaucoup !

    Répondre
    1. eric
      eric le 31 août 2016

      bonjour John
      ahhhh, c’est vrai que cette approche est moins agressive…
      le prix affiché sur la calculette sera le meme mais ça passera peut être mieux.
      affaire à suivre, je visite une partie aujourd’hui.
      je ferai une proposition après avoir tout vu.
      Eric

      Répondre
  34. Eric
    Eric le 31 août 2016

    bonsoir,
    bon, j’ai visité le bien.
    ça va être très dur de négocier à 500000, impossible en dessous !
    nous avons bien discuter, de tout, financement inclus , mais je n’ai pas fait d’offre, dans la mesure où je n’ai pas pu voir tous les appt.
    je vais faire un compte rendu de visite, en énumérant tous les points négatifs, notamment le fait de ne pas avoir pu voir 3 appt sur les 10 lots.
    1 des lots n’est pas très « propre », laissé en piteux état par le précédent locataire qui n’a pas payé son loyer, et demande un peu de travaux de rafraîchissement.
    l’inconvénient étant qu’il veut garde une partie du bâtiment pour lui, un grand hangar.
    il y aura donc une copro dont il se charge de créer.
    il me propose une jouissance à vie et une correction du foncier en conséquence, sachant que le rapport n’était déjà pas compté dans mes estimations, mais la jouissance m’éviterai de devoir racheter à son décès (holà, je n’aime pas trop parler comme ça…)
    c’est une personne honnête qui m’a parler de chose dont il n’était pas obligé (même si je savais déjà), et quand il me dit qu’il ne descendra pas en dessous des 550000 qu’il m’a déjà proposé, je me dit que je vais avoir du mal à le persuader de me le laisser à 500000.
    a la question « comment expliquez vous que votre bien n’a pas trouvé preneur en 2 ans? »
    réponse :  » je suis tombé sur des gens qui n’ont pas eu leur financement, puis une autre qui me demandait sans arrêt de baisser le prix, pour atteindre 500000, jusqu’à me demander de payer les frais de notaire, alors lui je l’ai envoyé promener… »

    Là, je me dis que c’est possible d’arriver à 500000, en lui montrant dès le début que je n’irai pas plus loin que cette somme si on s’entend là dessus…
    je suis sûr que mon financement à ce prix passe sans soucis, et c’est un peu une garantie de voir l’affaire se conclure.
    il y a aussi une façade à refaire, dont il veux s’occuper, mais on peut encore baisser le prix si je lui propose de m’en occuper.
    il n’est pas contre cette option, mais il faut savoir s’il acceptera le prix que je vais demander avant toute chose.

    Voilà mon petit retour d’expérience d’aujourd’hui.
    c’est un bien qui me plait de par sa qualité, son emplacement, et son taux d’occupation excellent.
    Que pensez vous de tout ça ?

    Répondre
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 1 septembre 2016

      Bonjour Eric

      Boris a raison, un bien immobilier locatif en vente depuis 2 ans laisse présager plusieurs hypothèses.

      Je comprends votre souhait d’entreprendre une négociation respectueuse, c’est une bonne chose.
      Maintenant, une négociation peut être forte dans le respect et sans être agressive, suivant comme elle est présentée.

      De plus vous êtes investisseur, votre objectif est de gagner de l’argent et d’obtenir un investissement rentable.
      Le vendeur peut être sympa, attaché à son bien, etc… mais aujourd’hui il vend !
      Et vous, vous voulez acheter, cet investissement doit être rentable autrement il n’y a aucun intérêt à acheter, si ce n’est de faire plaisir au vendeur…

      Si dès le début de la négociation l’acquéreur montre trop d’empathie, le vendeur verra qu’il peut limiter la négociation, il saura que si l’acquéreur est vraiment intéressé il achètera même si la négociation n’est pas très forte. Pour cela, le vendeur teste l’acquéreur, c’est d’ailleurs ce qu’il a déjà fait lors de vos discutions en disant :
      « je suis tombé sur des gens qui n’ont pas eu leur financement, puis une autre qui me demandait sans arrêt de baisser le prix, pour atteindre 500000, jusqu’à me demander de payer les frais de notaire, alors lui je l’ai envoyé promener… »
      Il voulait voir votre réaction afin de déterminer si vous étiez prêt à acheter à ce prix ou pas.
      Et également dans le but de vous préparer à un plancher de négociation.

      Je dirai que ce vendeur est expérimenté.
      Et qu’il attend de tomber sur le bon acquéreur.
      Il fait également parti des personnes « compliquées » en vous proposant de conserver une partie du bâtiment contre une jouissance et une correction foncière, etc…
      N’acceptez pas ce genre d’arrangements.

      Vous êtes investisseur, vous êtes l’acquéreur, vous amenez les fonds, c’est vous qui décidez !
      C’est à vous de trouver un bon vendeur et pas l’inverse.

      Si malgré tout, vous voulez vraiment acquérir ce bien immobilier, la seule chose à faire est de lui démontrer votre capacité d’achat.
      Fournissez lui un document de votre banque avec le montant correspondant à votre négociation.
      S’il veut c’est oui, s’il ne veut pas, passez votre chemin.
      Vous trouverez autre chose et il gardera son bien encore longtemps.
      Des affaires, il y en a partout.
      Tenez nous informé de la suite.

      Répondre
  35. eric
    eric le 1 septembre 2016

    bonjour Julien
    Merci pour vos conseils.
    En fait je n’ai pas montré de réaction quand il m’a parlé des autres postulents, sauf peut être une grise mine de mécontentement voulant dire  » dommage de ne pas avoir accepter à 500000, vous auriez peut etre du!… »
    car moi c’est plutôt 480000 que je comptais lui demander.
    dur dur!
    pour ce qui est du bâtiment qu’il veut garder, ma fois, merci pour ces infos, c’est vrai que ça complique trop ces histoires de copro…
    je peut lui demander de le laisser avec le lot et de le lui louer pour le montant du foncier correspondant à l’année, dans la mesure ou cela n’impute pas la renta déjà calculée.
    en ce qui concerne l’expérience de ce vendeur, comment dire…c’est un banquier…

    Répondre
  36. eric
    eric le 3 septembre 2016

    Bonjour,
    j’ai fait part de toutes mes observations au vendeur.
    dont ce fameux hangar qu’il veut se garder en échange d’une jouissance sur 20 ans et correction du foncier, et donc création copro.
    je lui ai dit que cela me gênait très fortement, car je souhaite acheter un immeuble pour éviter ça justement.
    je lui ai donc proposer d’en être le locataire pour un loyer équivalent au foncier pour une durée de 20 ans.
    au moins le bâti sera compris dans le lot, et il a vraiment un potentiel intéressant (à l’issu des 20 ans) pour création et/ou agrandissement de lots déjà existant.
    Cela ne lui a poser aucun problème…
    mais il a tout de suite enchaîné sur un pseudo accord sur le prix à 550000€…
    je lui ai répondu que je n’étais pas encore prêt à fournir une proposition, mais qu’il était peu probable qu’elle soit à 550000…
    AIE…
    je craints qu’il se braque, et je souhaite poursuivre la négo dans de bonne condition.
    c’est très délicat de traiter en directe, j’ai anticipé cette situation car je le savais…mais il a 20 ans d’expérience de plus que moi, d’ailleurs, moi, je n’en ai pas ! LOL
    normalement je dois le voir encore aujourd’hui pour voir un T2 non visité l’autre jour, puis négocier la visite avec 2 autres lot occupé par des gens peu réceptifs (d’ailleurs, ces gens font partie des choses qui me gênent dans la suite de la négo, outre d’autres choses que j’ai commencé à lui émettre)
    je crois que je vais devoir lui dire que je ne suis pas encore prêt à lui faire une proposition, mais dans tout les cas, s’il y en a une, elle sera écrite, détaillée, argumentée, mais surtout définitive.
    au moins, par écrit, il prendra le temps de la lire avant de dire NON, il saura pourquoi il refuse, et au moins, tout aura été dit, car c’est qqun qui parle beaucoup et qui ne laisse pas trop la parole à son interlocuteur, difficile d’en placer une LOL…
    je commence à douter de son honnêteté car il m’a dit que les banques ne demandaient pas les baux pour étudier le prêt…j’hallucine ! je n’y crois pas un seul instant !
    c’est la seule chose avec laquelle elle peut étudier le projet !
    je vais donc lui demander une copie de ces baux ainsi que le foncier, pour vérifier la véracité de ses dire, c’est primordial et d’une évidence même.
    Rien ne se fera sans ça ! ce qui me fait dire qu’il n’a peut être même pas eu d’acheteur potentiel…
    affaire à suivre…
    Merci pour tous vos conseils!

    Répondre
  37. eric
    eric le 16 septembre 2016

    bonjour,
    je ne peux rien fournir de ma banque car je passe par un courtier, même s’il est fort probable que le financement se fasse avec elle…
    je viens de terminer le rapport rédigé faisant office de proposition…6 pages de détails, arguments, tout en politesse, mais sans s’écarter de l’objectif principal de 8% net si je gère moi-même.
    une semaine pour le rédiger tout de même (je travaille à côté donc voilà…).
    même si je lui ai déjà « soufflé » doucement à l’oreille mon prix, je ne sais pas s’il va accepter.
    j’ai soumis mon rapport à mon beau-frère pour voir ce qu’il en pense (comptable immo)
    j’attend son retour pour lui envoyer.
    je vous tiens au jus…

    Répondre
  38. Yunting
    Yunting le 17 septembre 2016

    Bonjour. Je l’ai acheté un appartement dans un immeuble de rapport et maintenant je suis également intéressé à acheter au rez de chaussée, avec le même vendeur, hier, je le rencontre et lui demande s’il me fait un bon prix si nous ne passons pas par l’agence (je suis en Belgique, où le vendeur paie l’agence), mais avec étonnement, il m’a fait un prix de 10.000 € plus élevé que celui indiqué sur le site. comment négocier avec une telle personne?quelques conseil? (Je suis en bonne relation avec lui)

    Répondre
  39. franck
    franck le 20 septembre 2016

    Bonjour julien,

    déjà bravo pour ce que vous faites..:-)

    j ai été visité un bien a 170000€, des la première visite et vu les travaux a effectuer(dans son jus année 1990) l agence ne dit que le prix du bien pourrait être revu a la baisse et il m’annonce 155000€…cela fait plus d un an qu il est en vente..

    peux t on négocier ce prix?

    merci de votre reponse

    cdt

    Répondre
  40. franck
    franck le 23 septembre 2016

    Bonjour Julien,

    bon alors retour de mon affaire…

    j arrive sur les lieux, car j avais quelques détails a revoir.. je vois un couple sortir de l appartement..
    on refait le tour, prends quelque mesure et après je discute avec l agent immo..et au moment ou j allais lui proposer un prix, il me stoppe en me disant désolé, le couple avant a fait une proportion..

    ah oui? de combien?

    160000€…apparemment un coup de cœur et il ont proposé de suite…(comme de juste il y a une semaine ..zéro personne sur l affaire et là du monde..coïncidence??)

    donc pour moi pas sympa..car je revisite les lieux, l agent immo aurait pu me dire de suite qu il y avait une proposition de faite..
    après il me dit que si je propose 161000 c est bon pour moi..

    je dis non car je dépasse mon budget fixé..il me dit combien ..je lui dit 149000..

    bon il me dit ..peut être que je vous rappelle demain ou dans un mois..

    a suivre…..

    Répondre
  41. Ali
    Ali le 23 septembre 2016

    Bonjour,

    Salut Franck, si ça peut t’aider, tu peux avoir à disposition (et ce gratuitement) sur les ventes qui ont eu lieu sur les derniers 37 mois en allant sur le site impôt.gouv (celui ou tu payes tes impôt lol)…Il y a un lien qui permet de faire une estimation de « ton bien » pour une donation, ISF, expropriation…Et là tu accèdes au prix réèl des ventes qui on eu lieu !!

    Cordialement,

    Répondre
  42. franck
    franck le 23 septembre 2016

    merci Ali.. je regarde cela!

    Répondre
  43. franck
    franck le 27 septembre 2016

    bonjour Julien

    non pas de regrets mais c est la façon que ça c est passé qui est bizarre..

    on aurait dire un vendeur de voiture…

    oui je m en fait pas, je continue mes recherches..

    a bientot

    Répondre
  44. Ed
    Ed le 1 octobre 2016

    Bonjour,

    nous allons faire une contre visite d’un appartement cet après-midi. Malheureusement, pas d’expert à nos côtés, juste une check list de points à vérifier trouvée sur internet.

    Pas très grave, l’appart nous semble en très bon état.
    Il s’agit d’un 70 m² très bien tenu avec cuisine équipée refaite, balcon, cave et place de parking extérieur. Dans un bon quartier (et rue à sens unique).

    Vente de particulier à particulier.

    Prix de vente : 148 000 €, soit 2 114 € du m².

    J’ai appelé un notaire qui m’a dit que ça valait plutôt 1950 € / m², soit 137 000 €.

    Questions :
    -à quel moment dois je faire l’offre? Directement pendant la contre visite? Ou plus tard? A l’heure actuelle, j’ai prévu de la faire à l’écrit dans qqes jours en argumentant sur les inconvénients (vis à vis, 2é etage sans ascenseur, prix du m² élevé…)
    -Dois je faire une offre inférieure à 137 000 € ? L’appartement est mis en vente depuis 2 semaines, donc j’ai peur qu’une offre trop basse ne soit pas prise en compte. Que faire?

    C’est mon 1er achat et ma 1ère offre. Je stresse un peu.

    Merci !

    Répondre
  45. Mel
    Mel le 3 octobre 2016

    Bonjour,

    Nous avons recherché la maison qui nous convient pendant des mois. Nous nous refusions de passer par une agence. Nous avons un « copain » qui est nouvellement agent immo qui nous as appelé lundi dernier pour nous faire visiter une maison, nous avons contre visitée le jour même c’est LA maison. In négociable car vendue carrément pas chère pour partir très vite mais nous ça nous va. Nous lui avons donner notre accord verbal et il m’a dit bloquer la maison en attendant d’avoir le premier retour de la banque. J’ai entrepris les démarches auprès de la banque car on était 5000 € au dessus. J’ai tenté de négocier les frais d’agence mais bref rien à faire et tant pis.. Toute la semaine, je lui ai demandé ce que nous devions faire pour fixer l’offre au prix demandé. J’ai eu l’accord de la banque vendredi mais j’ai senti que notre « copain » n’était pas si enthousiaste que nous. Il m’a appelé en me disant que son collègue ne sentait plus l’affaire, que les vendeurs étaient bizarres et qu’il ne fallait pas que je fasse mon offre. Mais on l’a fait quand même, on a déposé l’offre samedi matin à l’agence, et là, la personne lui as dit qu’il y a avait une visite de programmée le matin même !! je reçois un appel samedi midi, il m’accuse d’avoir fait une offre et me dit que la maison est vendue depuis jeudi, que son collègue à une offre écrite datée de ce jour là !

    On a échangé par SMS toute la semaine et j’ai plusieurs SMS qui disent notre intéressement sur la maison… Je lui ai demandé de tous faire pour prouver que nous avons fait une offre verbale en premier. Est-ce que je peux faire quelque chose pour que ce bien soit à nous ? je ne peux pas croire que la maison de nos rêves nous passent sous le nez pour un mauvais conseil de notre « copain » !!

    Répondre
  46. Li
    Li le 9 octobre 2016

    Bonjour, Julien,

    Après quelques recherches d’information sur internet, je me suis tombé sur ce blog très intéressant, enrichi des cas concrets dans la négociation d’achat. J’aimerais aussi partager mon cas avec toi :

    J’ai commencé ma recherche pour une résidence principale en région parisienne depuis le mois d’avril. J’avais visité un appartement en fin d’avril, il était au prix de 575000 euros. A l’époque nous n’étions pas du tout pressé , et on considérait que le prix était un peu élevé par rapport aux prix des biens dans le quartier, en plus, les chambres sont un peu petites à notre coût. Donc, on n’avait pas fait d’offre malgré quelques points positifs ( exposition, localisation, étage élevé avec ascenseur, parking, etc).

    Il y a 2 semaines, j’ai retrouvé ce bien sur internet avec un prix de 555000 euros (proposés par 3 agences au lieu 1 seul au mois d’avril). Du coup, ça redevient intéressant, et j’ai rapidement appelé l’Ai (différent de la 1ère visite) pour faire une visite en lui disant que j’ai déjà visité ce bien il y a 6 mois et que je suis intéressé car le prix a baissé de 20000 euros.

    Hier j’ai fait une offre d’achat écrite de 520000 euros (avec 30% d’apport), et j’ai hâte de savoir la réaction du vendeur. Tenant compte des 6 mois passés avant la baisse du prix, j’imagine (peut-être) que le vendeur il est pas prêt de re-négocier le prix beaucoup à la baisse.

    D’après vous, est-ce que l’offre que j’ai fait en raisonnable ? Comment dois je réagir si je recevrai un refus du vendeur sans contre-proposition ? dois-je augmenter légèrement mon offre pour avoir une chance qu’elle soit acceptée rapidement par le vendeur ? (Côté budget, je suis prêt de monter l’offre mais je ne veux pas non plus payer au prix demandé…)

    Impatient de te lire.
    Merci.

    Répondre
  47. Jean-Pierre Mercier
    Jean-Pierre Mercier le 15 octobre 2016

    Excellent article avec beaucoup de bonnes techniques, merci. Nombreux et bons commentaires aussi.

    Répondre
  48. Amel
    Amel le 25 octobre 2016

    Bonjour,
    Je voudrais acheter une maison de village sur Levens dans le 06,
    Elle fait 50m² sur trois niveaux plus une cave de 18m², pas de balcon, pas de jardin… Elle est propre. C’est mon premier achat et je me pose des questions, j’ai un petit budget, 130 000euros.
    Cette maison est proposée comme un trois pièces mais dans l’état c’est plutot un deux pièces ( cuisine au RDC, Salon SDB au +1 et chambre au +2 ).
    Ell etait à 132 000 euros, j’ai fais une proposition utopique à 95 000 euros, et surprise j’ai une contre proposition à 115 000 de l’agent immo.
    C’est une residence secondaire et c’est une dame de 84 ans qui est proprietaire, pour en faire un vrai trois pieces, c’est à dire amenager la cave qui n’est pas entérrée, les travaux iront de 10 a 15 000euros.
    Je ne voudrais pas monter au dessus de 105 000 pour rentrer dans mon budget.
    Que me conseillez vous?
    Merci de votre aide

    Répondre
  49. Laety
    Laety le 22 novembre 2016

    Bonjour à tous,
    Merci pour toutes vos questions et réponses qui m’ont un peu éclairée. Voici ma situation. Je recherche depuis février 2016 un bien spécifique.
    un premier coup de cœur (maison A MA). j’ai fait une offre basse 315000euros au lieu de 365000euros. Les propriétaires avaient autorisé que je vienne avec artisans. Nous avions une relation très sympathique.Les propriétaires ont finalement refusé même à 335 000euros, j’ai donc laissé tomber en juin tout en gardant une relation très sympathique.

    Fin septembre, deuxième coup de cœur (Maison B, MB). Les propriétaires sont beaucoup plus froids. Dès la première visite ils ne parlent que du prix et me mette directement la pression avec l’existence d’autres acquéreurs.
    A la contre visite, ils me pressent pour parler argent car les autres acquéreurs (qui seraient en vacances) auraient déjà parlé tarifs avec eux et diront leur réponse dès leur retour dans les jours à venir. Je ne dis toujours rien (je n’aime pas qu’on me force la main).

    J’attends quelques jours et je leur demande si je peux venir avec artisan. ils refusent et m’annoncent que les autres ont fait une offre à 350000euros. Ils me demandent quand même comment je me situe.
    Je leur fait une offre à 324000euros en argumentant avec l’étude du marché local, l’estimation des travaux etc… Ils refusent.

    Les propriétaires MA me recontactent et m’annoncent finalement qu’ils sont d’accord de me vendre leur maison à mon prix de départ 315 000euros!!!!! Je leur ai dit que je réfléchissais car j’avais repéré un autre bien.

    10jours après le refus de MB, je les recontacte pour savoir si le bien est vendu. Finalement le bien n’est pas vendu, comme je le pensais c’était du gros bluff les autres acquéreurs. Ils finissent leur message en me disant que le prix à 350000euros et non négociable.

    Ca va faire 10jours je ne sais pas quoi faire car je veux cette maison car adaptée en tout point à mon projet. Je suis allée au bar du coin pour discuter un peu et de fil en aiguille j’ai parlé à l’ancien propriétaire qui a vendu cette maison 310 000euros il y a 2ans et demi. Il avait  » bradé » sa maison car ça faisait 3ans qu’il essayé de la vendre.

    Mis à part attendre: que faire?
    Merci d’avance pour vos conseils.

    Répondre
  50. alex
    alex le 15 janvier 2017

    Bonjour , nous avons fait une contre-visite pour une maison et le coup de coeur est confirmé. Cette maison est en vente depuis 6 mois affiché aujourdh’ui à 290k au début 320k mais avec environ 40k de travaux, chaudière, électricité, isolation, sdb à faire, tout l’étage à refaire.
    Après renseignement du marché immobilier concernant le secteur le prix moyen du m2 est de 1815€ et après avoir fait différentes estimations du bien le prix ce situe entre 250k et 270k pour une maison sans travaux.
    C’est une dame agée qui vend car mari décédé et elle ne peut plus entretenir 140m2 seule mais le fils est derrière pour contrôler et d’après l’agent il ne veut pas vendre en dessous de 290k car il y a 7 ans la maison à été acheter à 340k.
    Nous pensons faire une offre à 250k quel est votre avis et vos conseils?

    Répondre
  51. Jean
    Jean le 20 janvier 2017

    Bonjour Julien,
    je viens à mon tout chercher conseil auprés de votre expertise… Voila un peu plus d’un an que nous cherchons une maison un peu plus grande de celle que nous avons actuellement et nous venons de trouver le coup de cœur … exactement dans le secteur recherché, Villa de plain pied de 180M2 aevc de belles prestations. Construction de 2009 donc un état très bon … pas beaucoup de marge de nego lié à l’état si ce n’est une fissure sur un plafond ( d’apres le proprio pas très grave mais a confirmé ) et une partie du terrain qui reste à goudronné …
    Vous l’aurez compris pas bcp d’argument de nego lié à l’etat de la maison donc on chercher des conseils pour savoir comment obtenir cette maison dans notre budget savoir : 320000. Elle est actuellement affichée à 370000 euros via agence mais l’avons pour notre part visitée en direct particulier, qui en veulent à ce jour 355000 euros net vendeur. Pour info elle est en vente depuis environ 1 an et le prix a déjà baissé de 20000 €uros …

    Merci pour vos conseils !

    Répondre
  52. Villa
    Villa le 9 février 2017

    Bonjour Julien
    Et merci pour ce blog et ces echanges passionnants. Nous serions heureux d’avoir votre opinion sur un achat que nous essayons d’effectuer. C’est l’achat d’une residence secondaire en bord de mer et a un prix tres eleve. Le prix maximum que nous pouvons proposer est 950K (ce qui est deja tres eleve, nous en sommes conscients). Nous avons repere une villa qui est en vente depuis 1 an. Elle etait d’abord affichee a 1,260,000 puis a baisse il y a 6 mois a 1,145,000 et est actuellement proposee dans plusieurs agences a ce prix. L’une de ces agences nous a envoye un email debut janvier disant que la prix de cette villa baissait encore a 1,050,000. Nous l’avons visitee et elle nous plait . Nous pensons qu’elle ne s’est pas vendue a 1,145,000 car elle reste un peu chere et est tres dans le genre landaise 1980, pas tres belle mais solide. Au debut le proprietaire n’etait pas presse de vendre d’ou le prix sureleve de 1,260,000 mais suite a des problemes de sante il souhaite vendre , sans doute quand meme pas a n’importe quel prix. Par comparaison avec d’autres ventes nous pensons qu’a 1,050,000 elle est maintenant a son juste prix (sur le site Internet de l’agence et des autres agences elle est d’ailleurs toujours proposee a 1,145,000 – l’agent immobilier declare que par amitie avec lui les proprietaires acceptent qu’il la propose a 1,050,000 a ses clients mais sans publicite excessive). Nous venons de faire une offre a 920,000 et l’agent immobilier refuse de transmettre notre offre au vendeur disant que c’est trop bas et qu’il perdrait sa confiance. Comment nous conseillez vous de reagir? Un grand merci d’avance. Cordialement.

    Répondre
  53. Aurore
    Aurore le 14 mars 2017

    Bonjour,
    Merci pour ce post très intéressant. Nous voulons acheter une maison de 50 m² et 35m² de demi-sous sol (hauteur sous plafond 2m). Si l’on considère uniquement les 50 m² il est au dessus du marché (environ 30000) d’euros mais si on considère le demi-sous sol, nous sommes largement en dessous du budget (environ 60000). Il y a énormément de travaux à effectuer (environ 20000). Mais le bien, on l’adore, la hauteur sous plafond ne nous rebute pas (étant nous même de petite taille :-)). Mais on cherche la meilleure manœuvre pour négocier le prix car, le bien étant de plus très atypique ne peut pas plaire à tout le monde, malgré la localisation recherché. Peut-on jouer sur les pièces au sous-sol pour négocier ? et jusqu’à combien peut on négocier un bien avec des travaux à effectuer ?
    Il y a également un autre soucis, le bien n’a pas été habité depuis 15 ans, nous ne savons donc pas si le vendeur est pressé ou pas de le vendre, nous étions les premiers à visiter et nous sommes passés par une agence, donc difficile de cerner les attentes du vendeurs.
    J’espère avoir été assez explicite et merci pour tes conseils.

    Répondre
  54. sébastien
    sébastien le 12 avril 2017

    Bonjour,
    Je suis intéressé par un bien sur un secteur très recherché, je sais qu’il y a beaucoup de visites sur ce bien, je doit être le 2ème ou 3ème visiteur.
    Sur ce secteur les biens au prix du marché se vendent quasiment lors des 2/3 premiers visites.
    Le bien est affiché à 339 000 € alors qu’il en vaut 325 000 €, nous sommes prêt à mettre 330 000 € pour acheter cette maison, cependant comme il y a d’autres visites après moi je ne voudrais pas voir l’affaire me glisser entre les doigts.
    Quelle offre doit je faire à l’issu de ma visite (je connais le bien, sa configuration, son emplacement, je suis certain de vouloir l’acheter évidement! )
    Merci d’avance,
    Cordialement

    Répondre
  55. Francois
    Francois le 12 mai 2017

    Bonjour,
    Comment faites vous pour trouver des biens à une rentabilité avec la méthode larcher de 9,10…
    Peut être que ma région ne s’y prête pas je réside en haute corse
    Cordialement

    Répondre
  56. francois
    francois le 20 mai 2017

    Bonjour julien
    Merci pour ta réponse

    Répondre
  57. Anais
    Anais le 23 mai 2017

    Bonjour, je viens de faire une offre d’achat pour un appartement vendu 129 500€.
    Mon offre s’élève à 114 800€.
    Les vendeurs (qui passent par agence) m’ont répondu très rapidement par une contre proposition à 120 000€ tout rond.

    Qu’en pensez-vous ? Pensez-vous que je puisse baisser encore le prix, ne serait-ce que de 1500€ ?

    Merci pour vos conseils.

    Répondre
    1. Anais
      Anais le 23 mai 2017

      Je viens de refuser la contre proposition de 120 000€ et d’en refaire une à 118 200€. L’agent immobilière m’a presque engueulé en m’affirmant que ce n’était pas cool pour les vendeurs qui avaient déjà fait un bel effort pour cet appartement sans défaut (sans défaut pour elle). Elle a rajouté qu’elle se devait de la présenter aux vendeurs mais qu’elle était septique et se devait de les défendre.
      J’ai insisté en lui affirmant que c’était ma dernière offre. Pensez-vous que la commission que touche l’agence n’y soit pas pour rien ?

      Merci encore

      Répondre
  58. Hélène
    Hélène le 27 mai 2017

    Bonjour
    certains biens sont en vente dans plusieurs agences avec des prix différents. On ne sait pas forcément qu’il s’agit du même bien.
    Nous avons RDV pour visiter un bien avec une agence. Nous venons de voir un bien identique dans une résidence ou le même ? avec paru vendu qui met en contact directement avec le propriétaire. Peut-on éviter de passer par l’agence et traiter directement avec le propriétaire .
    Merci de votre réponse
    H. DEGREEF

    Répondre
  59. alexandra
    alexandra le 20 juillet 2017

    bonjour Julien,

    Je n’ai pas de fiche de paye car je suis auto-entrepreneur et mes revenues sont très faibles, ils varient beaucoup d’année sur année( de 12 000 par an à 20 000, puis 10 000..) Par ailleurs étant donné que je suis auto-entrepreneur, je n’ai pas de bilan comptable. Dans ces conditions comment faire pour obtenir un prêt? Enfin, vu mes faibles revenus, je doute que les banques puissent me proposer un crédit, même pour acheter un garage, j’habite paris ou les prix pour un garage sont aux alentours de 60 000 euros…difficile dans ce conditions d’avoir un loyer supérieur au remboursement du crédit et des charges. Comment faire?

    Merci,
    cdt,
    Alex

    Répondre
  60. Fred
    Fred le 20 juillet 2017

    Bonjour Alex,

    Pas besoin de bilan comptable pour un auto-entrepreneur, par contre il faut davantage de régularité dans les revenus. Un petit CDI ou des contrats salariés en plus à côté peuvent aider. Mais ne devriez-vous pas d’abord développer votre activité afin d’avoir un revenu régulier ?

    J’imagine que Julien complètera sur les aspects immobiliers. Peut-être investir dans une autre région ?

    Répondre

Laissez un commentaire :

Votre adresse email ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *