9 600 € de loyer par mois. Greg 1 an après.

L’investissement locatif de Greg s’est il déroulé comme prévu ?
A-t-il atteint son objectif de 9 600 euros par mois ?
Il nous donne le résultat de son opération.

La 1ère interview de Greg 1 an avant est disponible en cliquant ici.

 

Les photos du chantier sont un peu plus bas.

 

Fans d’immobilier bonjour !
Je suis Julien.
Propriétaire bailleur.
Agent immobilier.
Conseiller en gestion de patrimoine.
Et l’auteur de la Méthode LARCHER.

Aujourd’hui Mon Blog Immobilier vous amène en Australie dans la ville de Sydney.
Nous avons rendez-vous avec Greg.
Souvenez vous, l’année dernière il était sur le point de transformer une maison en machine à locations, pour générer 9 600 € de revenus locatifs par mois.
Je lui avais promis de revenir cette année pour voir le résultat et le partager avec vous.
Et cette-fois Greg va parler en Français !

Alors, que s’est il passé pendant ces 12 mois ?
A-t-il atteint son objectif ?
Tout s’est il déroulé comme prévu ?
Nous voyons ça tout de suite !

Julien Larcher : Greg je suis de retour un an après comme prévu et cette fois tu vas nous faire le plaisir de parler en Français.

Greg : Je vais essayer. 🙂

Julien Larcher : : -D alors je vois que la cour où nous sommes a beaucoup rétréci mais la maison, elle est bien plus grande. Pour remémorer aux Fans d’immobilier la situation l’année dernière quand je suis parti tu étais sur le point de commencer tes travaux mais tu avais eu un refus de permis de construire par la Mairie, c’est là où on s’était arrêté ?

Greg : Oui tout à fait, je voulais faire 3 niveaux et agrandir jusqu’ici mais j’ai fini avec 2 niveaux mais avec des plafonds très hauts et l’extension s’arrête ici.

Julien Larcher : C’est parce, tu m’avais dit qu’il y avait eu des soucis avec le voisinage ?

Greg : C’est ça, il y a des réglementations avec les voisins à coté, tu peux pas être trop haut pour que tu puisses pas surveiller leur jardin.

Julien Larcher : C’est normal, c’est un peu la même chose en France.

Greg : J’image.

Julien Larcher : Tu n’as pas 3 niveaux mais la maison est quand même déjà assez grande.

Greg : Ouais, j’ai 6 chambres, 3 salles de bain, j’ai un grand séjour avec cuisine équipée et avec la… comment on dit : « Laundry »

Julien Larcher : C’est la buanderie. 🙂
Effectivement c’est déjà sympa, plus la partie extérieure !

Greg : Oui, plus la petite cour.

Julien Larcher : Raconte nous comment se sont déroulés tes travaux.

Greg : Pas mal, mais des retards réguliers quand même, des problèmes même en ayant choisi des bonnes entreprises.

Julien Larcher : Donc tu as eu des retards et quelques problèmes.

Greg : Oui j’ai eu une amende de la Mairie.

Julien Larcher : 😀 Tu as eu une amende de la Mairie !?

Greg : Oui. 😀

Julien Larcher : Raconte un peu.

Greg : On était en train de verser le béton, je n’avais pas pris une autorisation et le camion était presque vide, et 2 mecs de la Mairie sont arrivés et ils ont dit stop, stop !
Il faut une autorisation, j’ai dit ok, et puis ils sont partis.
Mais j’ai oublié de décommander le deuxième camion, donc 10 minutes après le 2ème camion est arrivé, j’ai dit qu’est ce que je fait, bon on verse le béton quand même on est tous là et puis 5 minutes après les 2 mecs sont repassés et clac une amende !

Julien Larcher : Et là ils t’ont mis une amende direct ?!

Greg : Ouais, 550 € !

Julien Larcher : 🙁
et le camion toupie remplit de béton tu en as fait quoi ?

Greg : Je ne pouvais rien faire, il fallait payer 900 € pour la décharge de béton.
Et il fallait reprendre un troisième le lendemain, mais cette fois ci j’ai pris une autorisation.

Julien Larcher : Donc tu as payé une amende parce que tu n’avais pas l’autorisation, du coup tu as repayé cette fois ci pour l’avoir finalement. Et en plus tu as payé le 2ème camion de béton pour qu’ils aillent le vider dans une décharge.

Greg : Oui c’est ça. 🙁

Julien Larcher : 🙁 Là ça fait un peu perte d’argent.

Greg : Oui mais pour le 3ème camion, pour économiser un peu, j’ai pas pris la pompe de béton.
Et on a pris en : Wheelbarrow.

Julien Larcher : La brouette.

Greg : La brouette voilà c’est ça.

Julien Larcher : Oui puisque d’habitude pour tout verser on utilise une pompe, parce que c’est loin, et donc pour économiser tu as fait ça à la brouette.

Greg : Oui.

Julien Larcher : Ce genre d’imprévu, ça arrive, ça fait parti de l’activité d’un investisseur mais il y a toujours une solution.

Greg : Oui tout à fait.

Julien Larcher : Tu es passé par où alors ?

Greg : Par le coté là.

Julien Larcher : Je vais filmer un petit peu le coté de la maison, vous allez voir c’est assez étroit, je mettrai aussi des photos sous cette vidéo, vous verrez l’évolution du chantier de Greg, vous allez voir il a tout cassé et il a tout refait.
J’ai vu qu’il y avait déjà des locataires en place, c’est une bonne nouvelle ça !

Greg : Oui très bonne nouvelle. 😀

Julien Larcher : Tu vas nous dire si tu as atteint ton objectif.
Pour rappel, l’objectif de Greg, c’était de proposer des chambres à la location aux étudiants, c’est ce que tu préférais, donc pour les chiffres, tu m’avais dit 400 € pour une chambre, ce qui fait 200 euros par personne puisqu’il y a 2 étudiants dans une chambre et comme tu as 6 chambres au total ça fait 9 600 € par mois.
Ça paraît énorme mais n’oubliez pas on est au plein centre de Sydney, il y a 2 Universités tu m’as dit, une de ce coté et une là-bas.
Donc c’est idéal, ça fait 400 € par semaine par chambre.
Ça c’était ton objectif de départ, est ce que tu l’as atteint ?

Greg : Pas tout à fait non, avec tous les retards et tous les problèmes on a raté les étudiants, j’ai raté le début de… comment on dit ?

Julien Larcher : L’année scolaire.

Greg : Oui c’est ça, donc il fallait trouver une solution, j’ai décidé d’offrir les chambres aux Backpackers.

Julien Larcher : Les voyageurs.

Greg : Oui, les voyageurs jeunes car du moment qu’ils ont une chambre et qu’ils peuvent dormir et prendre une douche ils s’en foutent si les travaux ne sont pas encore terminés.

Julien Larcher : Oui car pour les étudiants il faut que la maison soit complètement terminée et bien faite.
On voit encore une partie du placo qui n’est pas terminée et il y a plein de petit travaux de finition. Donc ton choix c’était ça, tu t’es dit je ne peux pas louer aux étudiants parce que la maison n’est pas prête mais comme tu as un crédit à payer, il faut louer.

Greg : Exact !

Julien Larcher : Donc tu t’es dit, les Backpackers ça ne les dérangent pas.

Greg : Il y en a plein à Sydney !

Julien Larcher : Oui c’est vrai, il y en a plein. 🙂
Du coup, tu as proposé quels prix ?

Greg : J’offre un prix bas comme les travaux ne sont pas encore terminés complètement.
C’est 300 € la chambre, soit 150 € au lieu de 200 € chacun.

Julien Larcher : 300 € la chambre mais comme il y a 2 personnes, c’est 150 € par personne.

Greg : Oui c’est intéressant pour les Backpackers.

Julien Larcher : Ha oui pour eux c’est sûr c’est intéressant.
Une fois encore ça paraît cher mais à Sydney quand vous aurez l’occasion de venir en vacance, vous verrez que 150 € par personne pour une chambre double, c’est un très bon prix, dans ce secteur de Sydney bien entendu.
On va calculer, 300 € pour une chambre multiplié par 4 semaines pour un mois, car tu sais en France on parle par mois, donc pour un mois, 4 semaines ça fait 1 200 € par mois pour une chambre et comme tu as 6 chambres, ça fait 7 200 € par mois.

Greg : Tout à fait.

Julien Larcher : C’est un peu moins que l’objectif de départ mais c’est quand même déjà pas mal.
Ça te permet de payer largement ton crédit, et tu commences déjà à gagner de l’argent.

Greg : Exact !
Et pour les chambres, j’ai 5 chambres louées, il y a une chambre qui reste vide mais ça va pas rester vide longtemps.

Julien Larcher : Ha donc tout n’est pas encore loué, d’accord tu n’as que 5 chambres de louées.
Parce que tu n’as pas encore proposé les logements, enfin les chambres, depuis très longtemps c’est pour ça.

Greg : Tout à fait.

Julien Larcher : Est ce que tu as prévu une date pour la fin des travaux ?

Greg : Pas encore non, il faut que je fasse une pause, cette année a été longue et fatigante. 😀

Julien Larcher : Les travaux de finition seront bientôt terminés, est ce que tu as prévu de garder les Backpackers (les voyageurs) ou de passer aux étudiants.

Greg : Non je vais passer aux étudiants, j’attends le début de l’année scolaire prochaine et je passerai aux étudiants. Ils restent plus longtemps, c’est plus stable, pas besoin de chercher des locataires tout le temps.

Julien Larcher : C’est vrai, tu es plus tranquille.

Greg : Comme ça je peux prendre des vacances. 🙂

Julien Larcher : 😀 C’est normal, après un dur effort, il faut toujours se récompenser !

Greg : Tout à fait !

Julien Larcher : C’est une étape essentielle quand on est investisseur, après avoir fait énormément de choses.
Là c’était une année de travaux, des problèmes, les entreprises, une amende de la Mairie, voilà il faut se récompenser, c’est très important !
Après cette année difficile, est ce que tu regrettes tous ces efforts ?

Greg : Non pas du tout !
Quand tu vois le résultat, ça donne envie de recommencer !
Le voisin à coté, il va faire la même chose.

Julien Larcher : Ha bon !?

Greg : Il a déjà pris son autorisation.

Julien Larcher : Donc c’est déjà tout prêt.

Greg : Ouais, il attend son chantier, ça va commencer dans 1 mois, 2 mois maximum.
On a discuté un peu et je lui ai expliqué ce que j’ai fait et il va faire la même chose.

Julien Larcher : En gros, ça veut dire que je vais être obligé de revenir l’année prochaine pour voir ce qu’il a fait ! 😀

Greg : Ouais pourquoi pas. 😀

Julien Larcher : Greg je suis ravi que tes projets se concrétisent, et même si ton objectif n’est pas totalement atteint aujourd’hui, il le sera prochainement avec la rentrée scolaire.
Merci Greg !

L’investissement immobilier réserve parfois des imprévus.
Vous devez vous adapter et faire face à toutes situations.
C’est exactement ce que Greg a fait, pour au final, atteindre son objectif.
Dans tous les cas, il y a toujours une solution.

C’est ça, la vie d’un investisseur !
•  Un projet à calculer.
•  Des difficultés à surmonter.
•  De l’argent à gagner.
•  Et des vacances pour en profiter !

Oui c’est ça, la vie d’un investisseur !

Vous voulez vous lancer dans l’immobilier et développer votre patrimoine ?
La Méthode LARCHER est faite pour vous.
Alors abonnez vous à la chaîne en cliquant juste ici.
Fans d’immobilier n’oubliez jamais, la Méthode LARCHER c’est le savoir faire IMMOBILIER.

Je vous dis donc, à très bientôt.

C’était Julien, conseiller en gestion de patrimoine et l’auteur de la Méthode LARCHER.

investissement-locatif-greg-1

Investissement locatif de Greg 2

Investissement locatif de Greg 3

Investissement locatif de Greg 4

Investissement locatif de Greg 5

Investissement locatif de Greg 6

Investissement locatif de Greg 7

Investissement locatif de Greg 8

Investissement locatif de Greg 9

Investissement locatif de Greg 10

Investissement locatif de Greg 11

Investissement locatif de Greg 12

Investissement locatif de Greg 13

Investissement locatif de Greg 14

Investissement locatif de Greg 15

Investissement locatif de Greg 16

Investissement locatif de Greg 17

Investissement locatif de Greg 18

Investissement locatif de Greg 19

Investissement locatif de Greg 20

Investissement locatif de Greg 21

Investissement locatif de Greg 22

Investissement locatif de Greg 23

Investissement locatif de Greg 24

Investissement locatif de Greg 25

Investissement locatif de Greg 26

Investissement locatif de Greg 27

Investissement locatif de Greg 28

Investissement locatif de Greg 29

Investissement locatif de Greg 30

Investissement locatif de Greg

10 Commentaires

  1. avocat immobilier paris

    Plutôt intéressant… Sacré boulot !

    Répondre
  2. Guillaume
    Guillaume le 17 juin

    Bonjour Julien & Greg,
    Son projet demande beaucoup de travail mais selon moi c’est très rentable.
    La location saisonnière c’est une des clés pour atteindre l’indépendance financière .
    Félicitation

    Répondre
    1. Julien Larcher
      Julien Larcher le 18 juin

      Bonjour Guillaume

      C’est vrai, Greg a eu une année très chargée et épuisante.
      C’est pourquoi il a du mettre en location avant de finir totalement les travaux pour se reposer un peu et commencer à rembourser le crédit.
      Mais le résultat est très intéressant, il a déjà envie de recommencer, mais après quelques vacances… 😉

      Répondre
  3. Régis
    Régis le 09 septembre

    Vraiment intéressant, beaucoup de travail mais le ROI a vraiment l’air pas mal

    Répondre
  4. Bruno de J'achète-un-immeuble.com

    Joli chantier. Bravo !
    Je suis moi-même en chantier pour mon immeuble ( je rénove moi-même ) et je sais combien c’est fatiguant….

    Répondre
  5. Victor
    Victor le 13 novembre

    Salut Julien,

    Super vidéo ! Connais tu le prix d’achat de la maison et le prix des travaux réalisés ?
    Connais tu ses mensualités de crédits ?

    Cela permet de connaitre le cash flow et la rentabilité du projet de Greg !
    Merci pour ton retour.

    Victor

    Répondre

Laissez un commentaire :

Votre adresse email ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *