Une technique redoutable pour investir !

 

J’utilise cette technique pour tous mes investissements locatifs
afin d’obtenir un prêt immobilier.

Elle fonctionne 8 fois sur 10 !

 

Fans d’immobilier bonjour !
Je suis Julien
Propriétaire bailleur
Agent immobilier
Conseiller en gestion de patrimoine
Et l’auteur de la Méthode Larcher

Aujourd’hui Mon blog Immobilier vous amène au centre ville de Hong Kong.
Je souhaite partager avec vous une technique que j’utilise depuis mon tout premier investissement locatif en 2003.

C’est en partie grâce à cette technique que j’ai pu investir encore et encore.
Pour au final vivre de mes revenus immobiliers dès l’âge de 27 ans.

Pour pouvoir investir dans l’immobilier, il faut emprunter de l’argent aux banques.
Pour pouvoir emprunter il faut des revenus.

J’ai réalisé mon premier investissement locatif :
•  A 22 ans.
•  Avec un salaire très bas : 1 247 € par mois.

J’ai eu beaucoup de mal pour trouver un financement.
Je suis allé voir toutes les banques et elles m’ont dit : NON !
Je suis allé voir un courtier et il n’a rien trouvé.
Là j’ai commencé à prendre un coup au moral.

Mais je voulais tellement investir que j’ai continué à chercher.
Et c’est finalement un courtier du Nord de la France qui a trouvé une banque à Paris pour financer mon projet dans le Sud de la France !
Vous trouverez sur mon blog l’acte notarié où cette banque est mentionnée en cliquant sur l’onglet « qui suis je » et ensuite « J’affirme, je prouve ».

Ce jour là j’ai compris quelque chose d’important :
Il y aura toujours une banque pour financer nos projets, il faut simplement chercher.
J’ai donc utilisé cette technique à nouveau, ce qui m’a permis d’enchaîner les investissements !
Et aujourd’hui je peux dire qu’elle fonctionne 8 fois sur 10.

Vous trouverez également quelques uns de mes actes notariés qui ont suivis :
•  Garages
•  Appartements
•  Maisons
•  Locaux commerciaux
•  Immeubles.

En cliquant sur « j’affirme encore. Je prouve toujours »

CONSEIL N°40

Présentez votre dossier dans toutes les banques.
Avec un projet cohérent, une dira forcément OUI !

METHODE LARCHER

Depuis ce jour là, j’utilise cette technique à chaque fois.
Car même encore aujourd’hui, certaines banques refusent mes projets.
Mais évidemment, d’autres les acceptent. 😉

Fans d’immobiliers, n’oubliez jamais que la METHODE LARCHER
c’est le savoir faire IMMOBILIER.

Votre réussite, ma fierté.

Et comme d’habitude, si vous avez aimé cette vidéo, partagez là et cliquez sur « j’aime ».

C’était Julien, Conseiller en gestion de patrimoine et l’auteur de la Méthode LARCHER.

20 Commentaires

  1. AXEL
    AXEL le 05 juin

    Bonjour Julien,

    Merci pour ce rappel, en effet, il ne faut pas s’arrêter à quelques refus des banques.
    En cas de refus, j’irai voir les autres banques du département, chose que je n’avais pas pensé.
    Merci Julien.

    Répondre
  2. Mickaël
    Mickaël le 05 juin

    Bonjour Julien, j’aurais besoin de tes conseils et avis pour commencer à investir. Je suis propriétaire d’une maison de 90 m2 à Nîmes dans un lotissement tranquille en retrait du centre ville, je réfléchis à la mettre en coloc car ce serait le plus rentable. Il me reste environ 153000 Euros à rembourser sur 20 ans, soit 806 euros par mois, que je pourrais baisser à 760 euros si je vais jusqu’à 22 ans, c’est le mieux que me propose un courtier. Est ce que selon toi cela peut être rentable si en louant chaque chambre 400 euros par mois soit 1200 euros, en sachant que j’aurais 760 € de crédit + 120 € d’impôt sur le revenus + 85 € de foncier + 100 € de charges + 50 € d’assurances avec la gli. Est ce que cela vaudrait la peine de prendre un petit crédit à la conso pour créer une 4eme chambre sur le garage pour l’approcher des 400 € de cash flow. Je te précise que j’habite actuellement dans la maison avec ma famille et nous repartirons en location pour tenter l’investissement. En sachant que je ne sais pas si il y a de la demande pour la coloc à Nîmes, comment le savoir ? Merci beaucoup de prendre mon mail en considération et de m’aider à ne pas faire d’erreurs pour mon 1er investissement locatif. Merci

    Répondre
  3. Raphael
    Raphael le 07 juin

    Bonjour,

    J’avoue que votre technique d’investissement m’intéresse beaucoup ! Ce qui m’inquiète un peu ce que je ne sais pas si cette technique valait le coup sur notre région.

    A très bientôt !

    Répondre
  4. Georges
    Georges le 19 juin

    je viens de découvrir ton blog et il est très intéressant ! Merci pour tes conseils

    Répondre
  5. Nicolas
    Nicolas le 19 juin

    Bonjour Julien et merci pour ces conseils. Question: pour un premier investissement, conseillez-vous d’aller voir les banques avant d’investir ou bien une fois que l’on a trouvé le bien dans lequel investir ? Merci. Nicolas

    Répondre
  6. Thierry
    Thierry le 26 juin

    Bon article même si je suis d’accord qu’il faut être persistant mais une bonne partie des banques sont très liés donc lorsqu’on a fait les 8 à 10 banques françaises et que le dossier est remonté en commission y a plus grand chose à faire à part faire intervenir un associé dans le dossier avec de meilleur finance ou augmenter son apport ou utiliser l’argent d’un investisseur privée. Enfin, c’est mon avis.

    Répondre
  7. saufiane
    saufiane le 30 juillet

    Bonjour, bel article. J’en profite néanmoins pour avoir quelques renseignements, si vous pouvez m’aider bien sûr, sur le type d’investissement le plus rentable aujourd’hui. Merci d’avance.

    Répondre
  8. YANN
    YANN le 18 août

    Bonjour !

    Il est clair que la concurrence entre les banques est un avantage pour nous.
    De mon côté, je pense aussi qu’il est très intéressant une fois qu’on a crée une « relation » avec un banquier de fonctionner avec la même banque ou plutôt le même banquier.
    Cela peut-être un gain de temps considérable et permet de multiplier les efforts sur d’autres points de l’investissement.

    Il est vrai que je travaille avec le même depuis 15 ans et je suis fan de ce fonctionnement. Maintenant, je ne perds pas de vu que je ne négocie que quelques points avec lui et j’essaie d’apporter toujours un dossier bien monté.
    C’est rassurant pour lui et pour moi !

    Cela permet quoiqu’il arrive de tout mettre à plat et de s’assurer un cash-flow utile à l’investissement.

    A force de recherche de banquiers, on finit par trouver un avec qui les liens se font et aussi un qui connaît le monde de l’investissement.
    Ce n’est évidemment pas le cas pour tous !

    Je suis persuadé « de manière optimiste » qu’on a tous notre banquier qui nous attend pour nous aider à gagner notre indépendance…

    Yann

    Répondre
  9. Olivier
    Olivier le 20 octobre

    Bonjour Julien,

    Merci pour ces conseils très avisés. Je suis actuellement en pleine réflexion pour investir dans un bien immobilier. Il faut dire que j’effectue pas mal de recherche afin de m’orienter vers le bon produit. Je suis bien ravi d’être tombé sur votre article.

    Il y a effectivement une notion que j’avais un peu négligé : la banque. Je vais donc intégrer ce paramètre dans l’élaboration de mon projet.

    Encore un fois, merci !

    Répondre

Laissez un commentaire :
Votre adresse email ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *