Délégation contrat signé

Comment bien déléguer sa location saisonnière ? partie 1

Partie 1 :

Article invité rédigé par Enrik Glamport, loueur professionnel, fondateur de la société et du blog Louer Premium.

Vous savez que la location saisonnière (appelée aussi location courte durée) est le type de location le plus rentable : 15%, 20%, 30% de rentabilité !

Et c’est pour engranger cet énorme cashflow que vous avez investi dans un appartement qui s’y prête parfaitement : une localisation idéale, une décoration à tomber, un équipement haut de gamme. Bref, tout y est !

Pourtant, une chose vous met hors de vous et vous épuise : s’occuper de la location saisonnière est devenu votre deuxième boulot !

Vous sacrifiez vos soirées et vos week-end à faire des tâches peu valorisantes comme le ménage après chaque locataire, nettoyer les toilettes et vider les poubelles…

Au départ, vous rêviez de cashflow et de profiter à fond de la vie mais cette aventure a tourné au cauchemar !

Cela est devenu tellement répétitif et ennuyant que vous avez failli tout arrêter.

Mais vous ne pouvez pas ! Car vous avez un crédit sur le dos que vous devez rembourser !

C’est l’impasse ! Alors vous continuez encore et toujours avec le même schéma : entrée, sortie, ménage, entrée, sortie, ménage…

Il existe pourtant une solution simple ! Et elle est tellement évidente que vous n’avez jamais songé à la mettre en place.

Que diriez-vous de de gagner sur tous les tableaux ?

Une rentabilité maximale : le cashflow dont vous avez tant rêvé est à vous.

La possibilité de profiter de vos proches : vous passez enfin du temps avec votre famille, vos amis et cela quand vous le souhaitez.

Réaliser vos passions : vous pouvez enfin réaliser cette passion que vous aviez toujours voulu faire.

Fin du suspense : il s’agit de déléguer votre activité de location saisonnière ! (je sais, c’est dans le titre ;)). Mais le faire avec succès !

1 – C’est l’histoire d’un mec…

Mon fils a bouleversé ma vie !

Un jour, pendant nos vacances d’été sur la côte d’azur, nous nous promenions au bord de la plage en famille : mon épouse, ma fille et mes 2 fils. Ces vacances étaient pour nous l’attraction de l’année et la seul période où nous nous retrouvions ensemble pour des moments en famille.

Il y avait beaucoup d’animation sur le bord de mer en cette période. Mon premier, fils alors âgé de 4 ans, m’a dit : “Papa, nous, on peut pas aller aux jeux sur la plage parce qu’on n’a pas d’argent.”

J’étais littéralement scotché et en même temps triste de voir que mon fils avait compris cela.

Mes débuts dans l’immobilier

A la fin des vacances, pas d’hésitation, je cherche sur internet comment gagner plus d’argent. Pas question d’entendre à nouveau cette phrase dans la bouche de mon fils.

Finalement, Google et Youtube m’amènent jusqu’à l’immobilier et sa rentabilité. Je suis séduit. Je commence par apprendre puis je me lance dans l’investissement immobilier.

C’est sans surprise que cela a fonctionné et je suis devenu propriétaire de 2 appartements, d’un immeuble de rapport de 4 appartements et d‘un local commercial divisé en 4 cellules individuelles le tout à 250km de chez (je suis en région parisienne ;))

Pourtant, c’est là que j’ai commis une erreur. Alors lisez attentivement ce qui suit.

Concernant la gestion de la location, je décide de gérer moi-même.

Mais cette activité chronophage va avoir raison de moi : c’est surtout la distance et son prix (80€ et 500 km à parcourir par aller-retour) qui m’ont poussé à trouver une autre façon de faire.

A la recherche d’une solution de délégation

J’ai donc recherché à déléguer au moins une partie de cette activité.

Savez-vous vers qui je me suis tourné ? Vers une agence immobilière car c’était ce qu’il y avait de plus évident.

Pourtant, je ne trouve pas d’offres qui me conviennent alors je délègue finalement toute la partie logistique (visite, accès aux appartements, état des lieux, etc) à un auto-entrepreneur motivé qui habite le secteur.

Aujourd’hui, je gère la partie commerciale, c’est-à-dire, les annonces et les contact avec les clients. L’équilibre temps/dépenses me convient cette fois-ci puisque je ne déplace presque plus.

En 2019, j’ai créé ma propre société de gestion locative en location saisonnière, Louer Premium, ce qui m’a permis de me professionnaliser sur le sujet de la gestion locative et la délégation.

Mon histoire vous semble peut-être folle (il ne s’agit que d’un résumé ;)) mais c’est comme cela que j’ai compris l’importance de la délégation. J’ai d’abord compris pourquoi il faut déléguer son activité immobilière.

Je vous donne le détail maintenant ! C’est parti !

2 – Pourquoi déléguer ?

La fausse bonne idée de la délégation

Il y a beaucoup d’a priori et de gens qui parlent de la délégation mais peu savent réellement de quoi il s’agit.

Commençons par la définition du mot “déléguer”.

Le dictionnaire Larousse nous donne les définitions suivantes :

  • Envoyer quelqu’un au nom d’un groupe, de quelqu’un d’autre, dans un but déterminé, avec une mission définie : Déléguer des représentants.
  • Confier un pouvoir à quelqu’un, le lui transmettre : Déléguer son autorité.

On comprend donc que la délégation consiste à transmettre un pouvoir de représentation, de réalisation ou de décision à quelqu’un.

C’est effectivement ce qui se passe en immobilier lorsqu’on décide de déléguer la recherche de locataire à une agence immobilière par exemple. Nous lui donnons le pouvoir de nous représenter pour chercher et identifier un locataire potentiel (voire de le sélectionner selon le niveau de délégation).

Super, tout ça, vous le saviez déjà !

Mais ce n’est pas tout ! Car cette définition de la délégation n’est en réalité pas complète.

Et voici pourquoi.

Pensez à tout lorsque vous déléguez !

La définition donnée par le dictionnaire omet une partie capital dans la délégation : le contrôle de la qualité.

En effet, s’assurer que quelqu’un réalise une tâche à notre place ne suffit pas (mais alors pas du tout) à garantir qu’elle sera correctement réalisée. La qualité est un point auquel nous tenons en immobilier.

Reprenons l’exemple de l’agence immobilière qui a en charge la recherche de locataire.

Nous lui confions cette tâche et nous attendons qu’elle trouve non seulement un locataire mais aussi et surtout un locataire qui présente un profil sérieux (respectueux des lieux, des délais de paiement, du voisinage, etc), le tout dans un délais imparti (sous 1 mois par exemple).

Imaginez un instant qu’une agence immobilière vous présente un locataire potentiel dont l’historique montre qu’il ne règle pas son loyer ou bien que ses ressources montrent qu’elle sera en difficulté chaque mois pour vivre décemment. Vous seriez totalement opposé à retenir cette personne. Vous n’accepteriez donc pas de rémunérer l’agence immobilière dans ce cas.

Et c’est normal ! Car le critère de qualité n’est pas respecté.

Finalement, nous pouvons dire que la délégation se résume ainsi : confier une ou plusieurs tâches à une autre personne qui la réalisera sous notre responsabilité et notre contrôle.

Très bien, maintenant, nous sommes bien éclairés sur le sujet. Mais alors comment s’y prendre pour déléguer sa location saisonnière ? C’est ce que nous allons voir tout de suite !

Agir comme un maître de kung-fu

Pour déléguer sa location saisonnière, il est important de connaître son propre but.

Comme il y a autant de buts différents que d’êtres humains sur Terre, je vais évoquer deux points qui sont communs à la majorité de personnes qui se lancent dans la location saisonnière : l’optimisation de notre temps et l’utilisation maximale de notre valeur ajoutée.

Nous voulons optimiser notre temps car nous avons d’autres activités en parallèle de l’immobilier ou bien nous voulons profiter de la vie tout simplement. Optimiser le temps passé en immobilier permet d’y consacrer uniquement le temps nécessaire (voire minimal).

Pour cela, vous allez procéder en 2 étapes.

Premièrement, commencez par identifier les activités clés, chronophages, récurrents ou à faible valeur ajoutée.

Pensez à la manière dont elle se déroule de bout en bout (mettre en place l’annonce, répondre aux questions par mail ou au téléphone, encaisser le paiement, mettre à jour le calendrier de réservation, accueillir le client, etc).

Deuxièmement, recherchez et sélectionnez un ou plusieurs prestataires pour réaliser les activités.

Nous verrons en détail dans la 2ème partie de cet article ce qu’il faut déléguer et comment déléguer pour cartonner avec sa location saisonnière.

A partir de maintenant, prenez le temps de lire ce qui suit car je vais mettre en avant le piège dans lequel il ne faut pas tomber !

Respirez profondément et allons-y !

Le piège de la délégation

Vous vous souvenez de la définition de la délégation que nous avons concocté ensemble ? Vous rappelez-vous de la dernière partie de la définition ? Allez, je vous laisse quelques secondes pour la retrouver !

Roulements de tambour, je vous donne la réponse : [quelqu’un va réaliser une tâche] “sous notre responsabilité et notre contrôle.”

Et c’est précisément ce point qui est toujours oublié et jamais évoqué !

Maintenant que vous connaissez les instructions pour déléguer votre location saisonnière, il est temps de penser à contrôler que tout est correctement réalisé. Si vous envisagez de mettre en place plusieurs prestataires, ce sera autant de prestataires à contrôler.

Le temps alloué aux différents contrôles sera variable selon l’historique du prestataire en place, la qualité de sa prestation jusqu’à maintenant, et bien d’autres critères qui diffèrent selon votre objectif.

Prenez en compte le fait qu’il faut souvent être présent physiquement lors d’un contrôle (en fonction de l’activité concernée comme le ménage par exemple).

La solution pour ne pas passer des heures à contrôler

Il est cependant possible d’envisager une chose pour se libérer toujours plus de temps : déléguer le contrôle. C’est une action qui nécessite une attention toute particulière.

Il faut éviter l’enchaînement du type “comment contrôler celui qui contrôle”. Pour cela, il est préférable de disposer soit de quelqu’un de confiance qui réalisera les contrôles (mais même cela, je ne vous le recommande pas) soit d’un personnel salarié qui aura des intérêts à défendre son entreprise.

Bien que cette dernière option nécessite une structure d’entreprise, il s’agit de celle qui offre le meilleur rapport qualité/prix si vous voulez vraiment tout déléguer.

Pour finir, je vous propose une phrase que vous devez garder à l’esprit tout au long de votre parcours pour vous éviter bien des soucis : déléguer, c’est contrôler.

3 – Félicitation, vous êtes à la fin de cette première partie !

A ce stade, vous avez une connaissance plus poussée et complète, une idée claire de ce qu’est une bonne délégation. C’est une connaissance que n’ont pas l’écrasante majorité des investisseurs qui veulent déléguer la gestion de leur location saisonnière.

Pour cela, je vous félicite d’être arrivé jusque là ! Et vous pouvez vous aussi en être fier !

Maintenant, je veux être franc avec vous !

Déléguer est un art qui nécessite de la mise en pratique pour parvenir à tout optimiser comme nous le souhaiterions. Alors, à la lecture de cette article, je préfère vous dire que bien déléguer nécessite de la préparation et de l’expérimentation sur le terrain.

En effet, cette première partie a pour but de vous donner les meilleures bases de compréhension sur la délégation de sa location saisonnière. Je suis sûr que vous avez lu avec attention mais il vous faut maintenant digérer ces informations.

Cela est important pour mieux appréhender la seconde partie où je vous montrerai exactement ce qu’il faut déléguer et comment s’y prendre avec son ou ses prestataires.

4 – Ne gardez pas vos interrogations sans réponses : parlons-en !

Vous pouvez dès à présent me poser vos questions sur la délégation en commentaire. J’y répondrai avec plaisir.

Enrik Glamport est devenu entrepreneur à 36 ans et s’est lancé dans un défi fou, remplacer son salaire de cadre (3000€) avec la location professionnelle en un an, qu’il nous fait partager sur son blog Louer Premium.

Laissez un commentaire :
Votre adresse email ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laissez un commentaire :
Votre adresse email ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *